Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 06:24

 

 

941739_363839977049239_1108255863_n.jpg

 

«Écoute ton cœur. Il connaît toute chose et les bonnes décisions, parce qu'il vient de l'Âme du Monde, et qu'un jour il y retournera.»  Paulo Coelho, 

 

Je pensais à un changement mis en place dans ma vie, en prenant mon café matinal, et je me disais que j’avais pris cette fois la bonne décision au bon moment surtout.

«La bonne décision»… Ces mots m’ont frappée dès que je les ai pensés. Car que veulent-ils dire, en réalité pour tout à chacun ? Comment pouvons-nous savoir qu’une décision est «bonne» ou « pas »?

C’est bien de se poser la question, car notre vie est ni plus ni moins le résultat de nos choix, et donc de ce qui nous amène à croire qu’ils sont adéquats ou non.

Une bonne décision est elle la réponse aux résultats tant espérés ? Est-elle celle qui nous invite à nous sentir bien maintenant, demain, dans une semaine, dans un mois ou plus tard ?

Si je fais le tour des possibilités à ma portée une seule réponse m’apparait et pour de bonnes raisons ma décision est arrivée au moment le plus opportun de ma vie …

Il me fallait être en paix avec ce choix, je devais arrêter de combler le vide qui n’existe pas, croire en Moi, en mes capacités comme un élan émotif avec mon corps et mon esprit…

Mais finalement une bonne décision ne s’appuie t’elle pas sur la motivation plutôt que sur le résultat… je devais enfin m’écouter et l’an nouveau s’y prétait, le désir d’une revanche à la vie, à la Femme que je Suis était enfin Arrivé … il était temps que je prenne la bonne Décision … !!!

 

 


 

 

Repost 0
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 05:56

 

 

tumblr_l6e0cscTRo1qbo2b6o1_500.jpg

 

"Quand le bonheur est au fond d'une tasse..."

 

Des chercheurs japonais ont récemment découvert que l'absorption de cinq tasses de thé vert par jour pouvait aider les femmes à réduire le risque de développer un cancer de l'estomac de 20%. Le thé vert est fait à partir de feuilles non-fermentées et est très concentré en antioxydants clés comme le  polyphénol. Les antioxidants se débarrassent des radicaux libres, souvent responsables de la mort et de l'altération de cellules. Il est donc recommandé d'en boire sans modération.

De plus, la recherche a montré que ce breuvage peut renforcer les os, éviter les caries et aider à la perte de poids. Par contre boire 250ml près d'un repas diminue du tiers l'absorption du fer il est donc à éviter en cas d'anémie... et à privilégier en cas d'hémocromatose...

Les bienfaits du thé vert ont été prouvés aussi pour ses fonctions digestives. Il fait baisser le taux de sucre dans le sang, il améliore les capacités mentales, régule la température corporelle, il est astringent et diurétique, entre autres. Par ailleurs, les scientifiques savent aussi depuis de nombreuses années que sa forte concentration en antioxydants est souvent associée à la prévention de maladies coronaires et artérielles, de certains cancers et à la baisse du cholestérol.

Là où une overdose de café peut entrainer nervosité et état d’excitation, le thé détend. Pour peu qu’il soit vert, quelques tasses par jours permettent de relâcher la pression. Une étude menée auprès de 42 000 japonais a prouvé qu’après cinq tasses de thé, le risque de souffrir de stress diminuait de 20%. C’est grâce à la L-théanine, un acide aminé qui a un effet apaisant. La bonne idée ? Boire une tasse le matin, puis emmener un thermos de thé vert sur son lieu de travail car la consommation régulière favoriserait la créativité et la résolution des problèmes... 

 

Après un repas, un thé est tout indiqué pour aider votre organisme à digérer. Déjà puisqu’une bonne hydratation contribue à réduire les troubles du transit, mais aussi parce que la menthe poivrée, qu’on retrouve dans certains thés mais aussi dans des tisanes, aident à activer la digestion. 

Il a des propriétés antioxydantes grâce aux polyphénols, il empêche donc l’excès de radicaux libres responsables du vieillissement cellulaire, permet également de clarifier le teint. Et, un lendemain de fête, le thé peut être un allié précieux en cas d’abus alcool ou nourriture...

La teneur en théine aide à brûler les graisses, ce qui en fait un excellent atout minceur. Les flavonoïdes et plus particulièrement l’EGGG, stimulent notre métabolisme. A la clé, une combustion accélérée des graisses abdominales, souvent liées au risque de maladies cardiovasculaires, car sources d’inflammation.

Si la consommation de thé ne risque pas de vous délester de quelques kilos à elle seule, elle peut s’avérer efficace dans le cadre d’un régime. Certains thés sont par ailleurs drainant, ce qui limite l’apparition de cellulite. Dernier bon point minceur du thé, son action coupe faim naturelle, idéale en cas de fringale. 4 tasses par jour de thé vert durant 12 semaines entrainent une diminution de 9.5cm² de la surface de la graisse viscérale. Une étude a montré une perte de poids de 2.5kg et une diminution de l’indice de masse corporelle de 1.9 après absorption de 2 à 4 tasses/jour pendant 8 semaines (ça vaut le coup d’essayer !!!) …

Il permet également de lutter contre le diabète, grâce à la caféine, protéger les yeux et de limiter la formation de plaques d’athérome, qui bouchent les artères. Avec un peu de miel, c’est également un antitussif naturel…

 

En conclusion le thé vert est un précieux allié santé même si certains vous diront c’est juste un « pisse mamy ! »…

 

 


Repost 0
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 08:05

 

 

1779723_615640198501715_450750144_n.jpg

 

 

Lorsque nous voulons changer quelque chose dans nos vies, il se peut que le plus difficile ne soit pas le changement mais l'engagement sur la voie du changement... 

 

 

 


Repost 0
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 06:58

 

156325_391919074241329_1472676943_n.jpg

«Quelqu’un qui passe ses journées à manger du tofu et des biscuits à la quinoa se sent parfois aussi méritant que s’il avait consacré sa vie à aider les sans-abri» Dr Steve Bratman

 

Une alimentation saine est importante au maintien de la bonne santé, sauf si elle devient une obsession. Tout le monde connaît maintenant l’anorexie et la boulimie, les deux troubles du comportement alimentaire les plus répandus. Les personnes obnubilées par le dogme de «l’alimentation saine» sont en train de développer une nouvelle pathologie de l’alimentation. Cette nouvelle obsession nutritionnelle, dénommée «orthorexia» ou «orthorexie nerveuse» – du grec «orthos» qui signifie correct et «orexis» qui signifie appétit – atteint des proportions alarmantes.

Désireux de soigner une maladie particulière ou, allant trop loin dans la recherche d’aliments sains, les orthorexiques inventent leurs propres règles alimentaires. Ils passent de plus en plus de temps à se plier aux exigences qu’ils ont eux-mêmes déterminées et se sentent obligés de planifier leurs repas plusieurs jours à l’avance. Il leur arrive même de prendre un «kit de secours» dès qu’ils sortent car ils ne sauraient manger des aliments tout prêts, par crainte des graisses, des produits chimiques ou de tout ce que leur fait redouter leur phobie.

Le respect de leur régime est si contraignant qu’ils se posent en donneurs de leçons et se sentent supérieurs à ceux qui ne montrent pas la même volonté de fer. A l’inverse, si l’orthorexique déroge à son vœu et craque pour un aliment «interdit», il se sent coupable et souillé. Il se sent obligé de s’auto-punir en durcissant sans cesse ses règles alimentaires ou en pratiquant l’abstinence. Cette attitude est comparable à celle des anorexiques ou des boulimiques, à la différence près que ceux-ci se braquent sur les quantités, alors que les orthorexiques ne sont obnubilés que par la qualité.

L’orthorexie est un désordre nouveau qui ne figure pas dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux. Comme bien d’autres désordres en rapport à l’alimentation, il provient d’un sentiment d’insécurité. « L’anxiété pousse l’orthorexique à adopter un comportement obsessionnel vis-à-vis la nourriture, un moyen d’étouffer son sentiment de détresse »

Le consommateur européen est bombardé d’informations sur ce qui est «bon» ou «mauvais» pour sa santé. Les alertes alimentaires et les adeptes des produits biologiques ont encore ajouté à la complexité des décisions que les consommateurs doivent prendre en matière d’alimentation. Pour le Dr Bettina Isenschmid, consultant pour les pathologies alimentaires à l’Hôpital de l’Isle de Berne, cette mobilisation sur les bons et les mauvais aliments pose problème dans la mesure où elle génère, dans les pays occidentaux, une relation à l’alimentation quelque peu névrosée. Lorsqu’ils établissent leurs menus, les Européens se préoccupent aujourd’hui de leur santé. Comment trouver le juste équilibre entre la pratique d’une alimentation saine et l’obsession de manger sain ?

Comme pour tout ce qui concerne le régime alimentaire, la modération est essentielle. Les changements doivent avoir lieu progressivement, de manière à respecter les goûts et le style de vie de chacun.

Manger sain suppose un effet positif sur la santé, mais ne doit pas s’accompagner d’une perte de la joie de vivre ni de la convivialité.

Pour vérifier si une personne conserve le sens de la mesure ou au contraire tend à devenir obsédée, essayez de la soumettre au «Test de Bratman sur l’orthorexie».

 

Test de Bratman sur l’orthorexie

Passez-vous plus de 3 heures par jour à penser à votre régime alimentaire ?

Planifiez-vous vos repas plusieurs jours à l’avance ?

La valeur nutritionnelle de votre repas est-elle à vos yeux, plus importante que le plaisir de le déguster ?

La qualité de votre vie s’est-elle dégradée, alors que la qualité de votre nourriture s’est améliorée ?

Êtes-vous récemment devenu plus exigeant(e) avec vous-même ?

Votre amour-propre est-il renforcé par votre volonté de manger sain ?

Avez-vous renoncé à des aliments que vous aimiez au profit d’aliments «sains» ?

Votre régime alimentaire gêne-t-il vos sorties, vous éloignant de votre famille et de vos amis ?

Éprouvez-vous un sentiment de culpabilité dès que vous vous écartez de votre régime ?

Vous sentez-vous en paix avec vous-même et pensez-vous bien vous contrôler lorsque vous mangez sain ?

 

En répondant oui à 4 ou 5 des questions ci-dessus, vous révélez qu’en ce qui concerne votre alimentation, mieux vaudrait avoir une attitude plus détendue. En répondant oui à toutes les questions, vous montrez que vous êtes complètement obsédé par le fait de manger sain. .

 

 

 

Attention donc à ne pas prendre pour argent comptant toute recommandation alimentaire quelle qu’elle soit et d’où qu’elle vienne. 
Si certains conseils sont de bons sens et donc évidemment bons à prendre (limiter la « junk-food », manger des fruits et des légumes frais et réduire les graisses saturées…), il ne faut cependant pas oublier que manger doit avant tout être une source de plaisir et que le meilleur remède santé réside dans la variété de ses menus. Un verre de vin, une assiette de frites ou même une pizza de temps en temps n’ont jamais tué personne !

Il n’y a pas UNE liste d’aliments qui contiennent tout ce qui est bon, et rien de mauvais, mais il y a tous les aliments qui apportent chacun une pierre à l’édifice de l’équilibre alimentaire et d’une bonne prévention médicale à nous d’allumer notre vigilance ...

 

 

 

 

 

Repost 0
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 05:40

 

 

996542_388354844597752_296363779_n.jpg

 

 

« Envie d'écrire, de griffonner, quelques mots sur ce papier. Dictés du coeur, ou de l'esprit, pour en faire une jolie poésie. Une poésie formée de mots, griffonnés par ci, par là comme cela… »

 

Êtes-vous du genre à griffonner en ne pensant à rien ? dans la salle d'attente chez le médecin ? en parlant au téléphone avec une amie ou une collègue ? pendant une réunion car l’instant est un brin ennuyeux ?

En fait, c'est une habitude répandue chez plusieurs d'entre nous. Cela peut être causé par l'ennui ou par le simple fait de vouloir garder nos mains occupées. Mais cet automatisme peut également se révéler un exercice très utile.

     Pendant que nous griffonnons, nous sommes dans un état second, en mode relaxation, et nous voguons dans notre inconscient. Ce que nous écrivons alors ou dessinons est le reflet de notre état d'esprit du moment, de nos sentiments et parfois même une ébauche de solution à un problème. Le beau côté de la chose est que vous pouvez prendre le contrôle de votre griffonnage, de vos dessins et de vos courts textes pour les mettre à votre service en stimulant votre créativité.

     Si vous avez un problème à résoudre, pensez-y pendant un moment, puis oubliez-le. Prenez quelques profondes respirations, laissez votre main et votre bras libres de tracer les dessins qui viennent naturellement. Vous pouvez regarder distraitement par la fenêtre. Ensuite, examinez votre dessin. Quelle image vous vient à l'esprit? ou quelle idée?

Le griffonnage peut aussi être une sorte de voix « off » qui devient l'expression du non-dit : on discute à deux, mais on traduit sur papier ce que l'on n'ose pas dire tout haut. Il est parfois aussi l'expression d'un dialogue intérieur dans un moment d'intense réflexion.

 

  • Le point, gros ou non, signe souvent l'introversion, mais c'est aussi une affirmation.
  • La ligne droite indique le désir d'aller de l'avant, la ligne sinueuse témoigne d'émotivité et de sensibilité. 
  • Le zigzag révèle l'obstination ; les parallèles dénotent une bonne méthode d'organisation ;
  • l'écheveau montre une certaine habileté à ne pas se laisser percer à jour ;
  • la spirale accompagne souvent une décision hésitante ;
  • les becs attestent d'une concentration particulière ; le ressort, d'un véritable tourbillon d'anxiété ;
  • la toile d'araignée, d'un fort ego ...

 

    Ils se rapportent à un état psychologique précis, ils donnent la température du moment. Il ne faudrait pas tomber dans un raccourci simplificateur. Mais la constance des formes types permet d'obtenir un bon niveau d'interprétation. Elles définissent certains traits de caractère, mais pas la totalité de celui-ci. 

Cette pratique est également une façon d'éliminer le stress ou les pensées négatives. Et n'oubliez pas le vieil adage: «La plume est plus forte que l'épée dans l’eau

 

 

 

Repost 0
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 06:07

1618705_448461338613739_1891347089_n.jpg

 

"Ce qui ne sert à rien sert à tellement de choses." Christian Bobin                                                                                                              

Sur M6 nous avons L’Amour est dans le Pré, le Diner presque parfait et bien : La RTS cherche pour la saison 5 du DINER A LA FERME des agriculteurs épicuriens et cordons bleus dans toute la Suisse.

Cette année, l’émission va accueillir des candidats de Suisse alémanique et du Tessin.

Seule condition : parler le français !

De manière ludique, cette série veut faire découvrir aux Romands, la vie dans différentes exploitations du pays.  Sont exclues les fermes exploitant une table d’hôtes.

 Un(e) agriculteur -trice (famille, célibataire) - tous types d’exploitations bienvenues - invite à tour de rôle ses homologues à partager un repas dans sa ferme. De l’accueil jusqu’à la conception du dîner, il sera jugé par les autres participants. A l’issue des 8 émissions (une émission par canton plus la finale), on désignera la/le meilleur(e) cordon bleu et la/le meilleur(e) hôte du groupe.


Le dîner à la ferme, c’est l’occasion pour les Romands de découvrir la vie d’un agriculteur dans son exploitation, les produits qu’il cultive ou qu’il confectionne, les animaux qu’il élève, ses habitudes culinaires et les produits du terroir qu’il affectionne.

 

La RTS va filmer chaque candidat durant 5 jours. Sa vie quotidienne, les préparatifs du repas et le dîner avec les autres participants. Les protagonistes ne sont jamais filmés à leur insu.

 

Le candidat a carte blanche pour le menu, même si nous souhaitons valoriser les produits du terroir, les meilleurs fournisseurs et artisans de la région. Chaque recette sera publiée sur le site internet de l’émission.

 

Chaque émission sera constituée d’un portrait du candidat, au travers de sa famille, ses amis, son travail et de l’enjeu de la préparation du repas. Il pourra être soutenu par ses proches.

La deuxième partie de l’émission sera consacrée au repas avec les hôtes du jour et les réactions de ces derniers.

Nous souhaitons diversifier au maximum le genre d’exploitations visitées pour faire découvrir de manière ludique les différents métiers de l’agriculture et la richesse des différents produits du terroir.

Dès sa diffusion il sera possible de visionner en replay sur le site de la chaine. Vous pouvez voir les saisons précédentes si cela vous intéresse… si j’ai éveillé votre curiosité … il y a quelques situations vraiment cocasses et drôles et des recettes à essayer… !!!

Tournage juillet – septembre (dates sous réserve) … Le tournage du « Dîner à la ferme » aura lieu durant sept semaines. Les candidats doivent être prêts à accueillir les équipes de la RTS durant une semaine – du lundi au vendredi – environ 8h par jour. Ils doivent aussi se déplacer à six reprises pour se rendre chez les autres candidats. Avec l’accueil d’agriculteurs venus de Suisse alémanique et du Tessin, les déplacements seront plus importants et demanderont parfois de partir la veille. Les postulants seront indemnisés pour leurs divers frais durant le tournage des épisodes.

 

Dites moi la chaine Suisse n’aurait pas un peu pompée quelques idées sur M6 ça ne vous rappelle pas un petit goût de déjà vu ???? On leur pardonne car heureusement ils font du bon chocolat grâce au bon lait fermier … !!!

 

 

Repost 0
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 06:18

 

 

bebe-heureux-allaitement.jpg

 

 

« La supériorité de l’allaitement sur le biberon réside essentiellement dans le fait que l’emballage est beaucoup agréable à regarder …. »

 

L’allaitement maternel a le vent en poupe ! Mais au-delà de ce phénomène soudainement revenu à la mode chez la plupart des nouvelles mamans, il s’agit d’un choix personnel source de bienfaits pour bébé mais également pour maman.

Le lait maternel possède des bienfaits immédiats mais également des conséquences qui ont un impact positif sur le long terme. L’intensité des avantages procurés par le lait maternel sur la santé des bébés varie : en réalité elle est proportionnelle à la durée de l’allaitement. La composition de ce lait "haut de gamme" est idéale dès la naissance mais également bien au-delà ! Le lait maternel contient des nutriments essentiels à la bonne croissance physique et intellectuelle de votre bout’chou.

Et voilà que l’on apprend que la  « recette » du lait maternel différe selon le sexe de l'enfant. C’est ce que révèle une étude qui pourrait amener dans le futur à une meilleure organisation des dons de lait maternel. Les jeunes mamans produiraient un lait selon que la jeune maman donne naissance à un garçon ou à une fille, apprend-on dans une étude réalisée par des chercheurs et biologistes de l’Université d’Harvard. Des différences que l'on observe également chez les animaux. Des différences qui se retrouvent à la fois dans le contenu et dans la quantité produite.

 

Katie Hinde, une biologiste de l’Université d’Harward vient de présenter les résultats d’une étude démontrant que le lait maternel d’une femme qui vient d’avoir un garçon est plus riche en matières grasses et en protéines – donc plus énergétique – tandis que celui d’une femme venant d’avoir une petite fille est moins énergétique mais présent en plus grande quantité. « Les mères produisent différentes recettes biologiques pour leur fils ou leur fille » explique la biologiste Katie Hinde, qui a participé à l’étude.

Cette particularité nutritionnelle serait présente chez l’homme, mais aussi chez d’autres mammifères.

Pour expliquer une telle différence de composition, les scientifiques s’orientent vers différentes hypothèses. En analysant le lait maternel des singes rhésus, ils ont constaté que les bébés femelles étaient allaités plus longtemps que les mâles, et que leur lait contenait plus de calcium. « Cela permet aux mères de donner plus de lait pour les filles, ce qui va accélérer leur développement pour commencer à se reproduire plus jeunes » explique Katie Hinde. Le lait maternel permettrait donc aux singes femelles d’atteindre plus rapidement leur maturité sexuelle, tandis que les singes mâles sont nourris au sein moins longtemps, mais ont besoin d’un lait plus énergétique pour être rapidement autonomes.
Dès le début de la grossesse, le lait maternel se « personnaliserait » donc en fonction du sexe de l’enfant à naître. Il semblerait que cela soit déjà programmé alors même que bébé est encore dans le ventre.

 

Cette étude va permettre une meilleure compréhension de la façon dont le lait s’adapte au nourrisson, et permettra d’adapter les dons de lait maternel, nécessaires pour nourrir les enfants malades ou prématurés dont la mère n’est pas en capacité d’allaiter.

 

 

bienfaits-allaitement-maternel.jpg

 

 

 


 

 

Repost 0
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 06:38

 

 

1426696_633977366644086_649733661_n.jpg

 

"Préparer le café. Fermer les rideaux et retour au lit avec un plateau.
Nous allons faire semblant d'être dans un pays étranger, dans l'amour.

Tu es mon amour et mon désespoir.

 

Tu es ma folie et ma sagesse.
Et vous êtes tous les endroits où l’on n’était pas et qui m'appellent des quatre coins du monde.
Vous êtes ces six lignes que je dois limiter pour ne pas en pleurer de rire..."  Henrik Nordbrandt

 

 



Repost 0
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 05:30

 

 

1794686_617090948356640_1573629650_n.jpg

 

« L’amour est ce mot que je souffle à ton oreille les jours de pluie mais aussi les jours de ciel bleu… il est ce sentiment qui a tous les pouvoirs… »

 

L’amour. Un mot galvaudé à tout va. Une définition de l’amour qui change en fonction de son âge et de son expérience personnelle.

Au tout début, quand on est haut comme trois pommes, "c’est nul", "embrassez sur la bouche, beuuurk",  puis on arrive au stade de la découverte, tenir la main "tout le temps par signe d’amour", "s’appeler tous les soirs, envoyer des centaines de sms, se parler via les réseaux sociaux" parce qu’à cet âge c’est l’amour fusionnel, l’autre est parfait, on fera d’ailleurs FORCEMENT sa vie avec…

Puis une chute, une puis deux et on arrête de les compter, à chaque fois on a l’impression qu’on ne va pas s’en remettre.

Un jour, on arrête les compromis et surtout d’écouter les papillons dans le ventre : on se connait mieux. On fait la différence entre le désir et l’amour. Une pulsion et le sentiment plus profond. On se connait et on pose ses conditions, ce n’est pas l’amour à tout prix, c’est l’amour au juste prix, du moins on essaye. On s’adapte, on parle, on apprend les concessions, les vraies.

On avance encore. Une autre étape dans l’amour. Le jour où on donne la vie. L’amour qui donne une claque, avec des rides et des cheveux blancs mais l’amour inconditionnel. Le pire dans l’amour. Celui qui te fera le plus souffrir car il ne dépend pas de tes choix. L’amour qui te fera te sentir fière et forte comme rarement. Le meilleur dans l’amour. Ce petit être qui te fait repenser le sens du mot amour et apporte de nouvelles nuances.

Comprendre l’amour d’un parent pour son enfant mais aussi l’amour d’un enfant pour son parent. Réfléchir au sens de la famille qui peut aussi être recomposée et avec encore plus d'amour, des liens qui renforcent parfois encore plus l’amour et font mal, aux amis qu’on décide d’aimer et pourtant ceux là même avec lesquels on se sépare parce qu’aujourd’hui nous avons compris que l’amour est précieux et se nourrit du partage et non du jugement…

 

Avec tout cet amour je vous souhaite une belle journée je vous envoie des bisoux Doubs je file boire mon deuxième café ...

 


 


 


Repost 0
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 07:35

 

 

1601413_193085270902146_1286375429_n.jpg

 

La Saint-Valentin est peut-être la fête des amoureux, mais elle ne signifie pas forcément repas aux chandelles et galipettes. Une chose est sure vendredi si vous avez complètement zappé ce rendez vous c’est que vous étiez sur une ile déserte, sans repères de date…

Une enquête publiée le 14 février indique que les Françaises seraient blasées de tout romantisme en tout cas pour 88%... Les femmes considèrent la Saint Valentin comme « une fête commerciale ». Désabusées, mesdames ? Oui ! Répondent-elles en chœur. Et d’ailleurs, cet hommage annuel à cupidon est aux yeux de la moitié d’entre elles, complètement « ringard » !
35% des femmes interrogées confient donc que le Jour J, elles ne « feront pas l’amour ». Un rituel amoureux qui peut paraître « imposé » par la société en ce jour et auquel elles refusent de se plier. Mais admettent en avoir envie… et avouent que le lendemain c’est fête de la couette !! Surtout si le Chéri apporte le petit déjeuner au lit à 85%...

Bon, mais admettons que vous fêtiez  en tête-à-tête… Avec qui rêveriez-vous de dîner aux chandelles ? 34% répondent avec un acteur, ou une personnalité connue plutôt que leur chéri !

Et qu’est-ce qu’on leur réserve à manger à ces messieurs ? Pour 75% des sondés, l’alliance des Saint-Jacques/poisson  et des poireaux (sauce agrémentée d’épices) est la recette aphrodisiaque par excellence, suivi par le magret de canard, et les brochettes de gambas, le fondant au chocolat, ou un dessert aux  poires ou la vanille pour le plus aphrodisiaque !!. Le diner est aux chandelles (jolie table), les bulles sont de rigueur… ouf l’honneur est sauf je ne suis pas la seule à être restée un brin romantique !!!

 

 


 

 

 

Repost 0
Published by Doucinette - dans Mes Coquineries ...
commenter cet article

Présentation

  • : Doucinette pas si douce que ça !!
  • Doucinette pas si douce que ça !!
  • : Quelques bribes de vie d'une maman la quarantaine et des brouettes avec ses humeurs, ses passions, ses questions existentielles ...
  • Contact

  • Doucinette
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...

Horloge

Recherche