Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 05:53

 

 

10671235_289905744537813_8140620256193377130_n.jpg

 

« Quand le Bonheur frappe à ta porte, ouvre lui et souris… tu verras enfin l’arc en ciel de la vie… » Lord Byron

 

Vous le savez, je n'ai pas l'habitude de croire aux remèdes miracles, mais je fus quand même intriguée par un article qui titrait:

«5 façons d'élever votre niveau de bonheur en une heure ».

L'auteur a consacré une année entière à étudier et tester les différentes théories scientifiques sur le bonheur et sa conclusion se résume en cinq points.

L'objectif est d'en mettre le plus possible en pratique en une heure ou moins.

 

Levez-vous et bougez pour accroître votre niveau d'énergie. L'idéal est une marche de dix minutes qui active votre métabolisme et améliore votre humeur et les paysages d'automne sont si beaux.

 

Contactez vos amis. Essayez de revoir un ami que vous aviez perdu de vue même pour un petit café ou un thé. Les liens serrés aident à voir la vie en rose.

 

Débarrassez-vous d'une tâche que vous ne cessez de remettre à plus tard. Le soulagement que vous en tirerez vous énergisera.

 

Planifiez des sorties amusantes. Allez enfin voir ce fantastique film ou commandez ce livre que vous voulez lire depuis longtemps, ou encore sortez dîner avec vos meilleurs amis.

 

Souriez! Le simple fait de faire travailler les muscles des joues vous rend plus sympathique et attire la bonne humeur.

 

Alors, pourquoi ne pas essayer? Et nagez dans le bonheur! Bon week end à vous…

 

 


Repost 0
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 04:56

 

 

10473620_691834014240909_761697734223245294_n.jpg

 

 

« On a besoin de s'accoutumer à tout, au malheur, à la maladie, au bonheur même ...» Constance

 

Aujourd’hui 3 octobre est pour la première fois la Journée Mondiale de l'Urticaire. Un mal fréquent, que de nombreuses personnes vivent au quotidien, sans pouvoir être réellement soulagées.

Avez-vous déjà entendu parler d'urticaire? Urticaire (urtica = ortie), le nom parle de lui-même. Les personnes qui en souffrent font face au quotidien à des démangeaisons intenses et à des douleurs brûlantes... et ne peuvent, hélas, rien faire pour s'en sortir. On parle d'urticaire chronique quand les symptômes persistent plus de six semaines.

Je peux vous dire pour avoir rencontré ce problème avec ma grande que c’est un vrai parcours du combatant pour qu’enfin un médecin sache quoi faire et quoi diagnostiquer….

Un pour cent de la population mondiale est touché par cette affection cutanée. Pour deux tiers des patients, le martyre va plus loin encore: ils souffrent d'urticaire chronique spontanée (UCS), une forme particulièrement irritante qui survient et disparaît subitement, en faisant souffrir le patient physiquement, mais aussi psychiquement. Le facteur déclencheur n'est pas connu, ce qui complique singulièrement le traitement.

Depuis peu, un nouveau traitement est disponible pour les patients UCS au Grand-Duché de Luxembourg. Celui-ci leur permet de vivre normalement.

L'Urticaire chronique spontanée (UCS): maladue cutanée banale ou compagnon d'infortune durable?

1600 patients vivent avec l'urticaire chronique spontanée. Les personnes atteintes par l'UCS sont, le plus souvent, âgées de 20 à 40 ans. Les femmes sont deux fois plus touchées que les hommes. Vivre avec cette affection cutanée, c'est faire face au quotidien à des démangeaisons intenses et à des douleurs brûlantes sur tout le corps. Plus de 40 % des patients souffrent aussi d'angioœdème (angio = vaisseau sanguin; œdème = enflure), soit des gonflements douloureux autour de la bouche (lèvres) et/ou des paupières. L'effet cosmétique de ces gonflements parfois volumineux peut avoir un impact dramatique sur l'image que le patient a de lui-même.

Outre l'inconfort physique, le patient est également confronté à des problèmes psychiques allant des crises d'angoisse à la dépression. Dans sa vie quotidienne, le patient souffre de perte d'énergie, mais aussi de problèmes de concentration, d'appétit et de sommeil. La maladie influence aussi le comportement social du patient sur le plan des relations, de la sexualité, du travail et des temps libres. L'UCS est une maladie chronique et spontanée. Elle survient donc toujours de manière inattendue et persiste, en général, entre un et cinq ans.

Dans certains cas extrêmes, elle peut perdurer jusqu'à 50 ans. Vivre avec l'UCS est tout sauf une partie de plaisir.

Selon le Dermatology Life Quality Index (DLQI), le fardeau de l'UCS est similaire à celui d'autres affections cutanées chroniques comme le psoriasis.Toutes ces complications augmentent le risque que les patients plongent dans une spirale négative.

 

Les symptômes de l'urticaire chronique spontanée sont faciles à identifier pour un dermatologue. Le patient souffre de fortes éruptions qui le démangent, variables en taille de quelques millimètres à la taille d'une main. Les plaques ne persistent pas plus de 24 heures à la même place et ont parfois déjà disparu lorsque le patient arrive chez le médecin. En cas d'angioœdème, le patient présente un gonflement des paupières, des lèvres, de la langue et même de la glotte (qui va de pair avec un sentiment d'oppression).

L'urticaire chronique spontanée n'a pas de facteurs déclencheurs externes. Le système immunitaire pourrait jouer un rôle. Faute d'éléments déclencheurs apparents, cette maladie cutanée n'en est que plus difficile à traiter. Lorsqu'il cherche une solution, le médecin se penche généralement d'abord sur les antécédents de la maladie. Il le fait à l'aide d'un score d'évaluation qui vise à mesurer la nature des symptômes (démangeaisons, plaques, gonflement des paupières et/ou des lèvres) et l'impact des symptômes sur la vie quotidienne du patient (travail, activité physique, sommeil, relations sociales, comportement alimentaire). Le patient est ensuite soumis à un examen corporel, suivi d'une prise de sang.

«Quand le médecin pose le diagnostic d'urticaire chronique spontanée, les symptômes sont généralement combattus à l'aide d'antihistaminiques. La qualité de vie du patient peut s'en trouver améliorée. Cependant, pour plus de la moitié des patients UCS, la dose d'antihistaminiques tolérée n'offre que peu voire pas de soulagement. Un nouveau traitement est aujourd'hui disponible au Grand-Duché de Luxembourg. Celui-ci permet aux patients UCS de pouvoir vivre normalement.» a affirmé le Dr Payeur, dermatologue à Luxembourg.

Les frais médicaux élevés, suivis par les frais indirects totaux (les produits dermatologiques ne sont pas pris en charge ni par la sécu, ni par les mutuelles), expliquent que les patients UCS doivent, en plus de leur maladie, porter un important fardeau économique. Plus de la moitié (58 %) des patients UCS sont ainsi absents de l'école ou du travail un ou plusieurs jours, suite à leur maladie. Les coûts indirects (polyclinique, frais de garde d'enfants, perte de salaire pour celui qui accompagne le patient) sont souvent sous-estimés. Ils représentent cependant 15,7 % des coûts totaux.

Dans le cadre de l’initiative internationale, le site mondial urticariaday.org invite les patients, les médecins, les proches, l’entourage et le public à se mobiliser autour de cette pathologie. Ils sont invités à partager l’information du site via les réseaux sociaux – twitter, facebook, à poster une photographie/un témoignage, etc. Ils sont également conviés à créer leur propre événement : mise en place d’un groupe régional de soutien…

 

 

 

 

Repost 0
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 04:49

 

 

995874_1415199212049386_332346188_n.jpg

 

« Si vous êtes en mesure d’être vous-même, vous ne serez pas en compétition. Tout ce que vous avez à faire est de vous rapprocher de plus en plus de cette essence. » Barbara Cook

 

Je ne suis pas enceinte et je n’ai pas de cancer mais j’ai deux filles et je ne connais pas l’avenir … je m’informe …

Octobre rose a commencé hier et deux récentes études scientifiques prouvent que la chimiothérapie et la radiothérapie  préconisées pour traiter les cancers de femmes enceintes n'auraient pas d'impact sur le développement et la croissance de leur enfant.

Bien qu'elles n'annoncent malheureusement pas la disparition du cancer, c'est néanmoins une bonne nouvelle qu'apportent les conclusions de deux recherches présentées au congrès de l’European society for oncology (ESMO) à Madrid. Visant à déterminer si les traitements contre le cancer avaient un effet sur le bébé lorsqu'ils étaient administrés pendant la grossesse, elles prouvent en effet qu'ils sont sans conséquences sur l'enfant que ce soit in utero mais aussi sur son développement physique et neurologique après la naissance. Donner naissance et guérir d'un cancer ne sont donc plus incompatible. Une futur maman n'aurait donc pas à interrompre son traitement au risque de voir sa tumeur grandir ou se propager, ni n'aurait à provoquer une naissance prématurée de son bébé pour pouvoir le suivre d'urgence.

La première étude, menée par le Dr Frédéric Amant de l’université de Louvain en Belgique avait pour objet la chimiothérapie, qui reste autorisée pour les femmes enceintes. Afin d'en évaluer les effets sur la santé des bébés, son équipe a observé deux groupes d'enfants dont un avait été exposé avant la naissance à ce traitement. Résultat, 2 ans plus tard, les scientifiques n'ont constaté aucune différence en matière de développement entre les deux. "Lorsque la chimothérapie  est administrée après le premier trimestre de grossesse, nous n’avons relevé aucun problème chez les enfants, explique l'auteur principal. Les craintes liées aux risques de la chimiothérapie ne devraient pas être une raison de mettre fin à une grossesse, de retarder le traitement du cancer de la mère, ou de provoquer un accouchement prématuré", insiste-t-il.

La seconde étude en est arrivée à la même conclusion concernant la radiothérapie qui n'est pas recommandée en France car ses rayons pourraient avoir un effet néfaste sur le foetus. Ça ne serait finalement pas le cas. Sur les 16 enfants et 10 adultes dont la mère avait subi une radiothérapie pendant la grossesse, un seul enfant présentait un retard mental sévère, potentiellement imputable à d'autres facteurs que le traitement. Tous les autres montraient des résultats neuropsychologiques tout à fait normaux.

Au vu de ces résultats, les chercheurs espèrent que leurs conclusions pourront aider les médecins à choisir le traitement le plus efficace et le plus adapté pour les futures mamans, sans risquer la santé de leur bébé.

 

 

 

Repost 0
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 05:39

 

 

AEte-4753.JPG

 

« Ouvrir les yeux est un antidote au désespoir… » Sylvain Tesson

 

L’automne nous rend morose ou nostalgique comment retrouver la pêche estivale …

Mélanger la douceur à la tendresse, y ajouter une petite dose de bonheur, l’arroser d’un soupçon de rêves…

Pas envie de dérouler à la hâte le temps qui passe … envie de doux moments … de quiétude sans les habitudes …

 

Par ma fenêtre ce matin un petit vent souffle les feuilles comme des petits mots à attraper au vol … j’immortalise l’instant …

 

« Quand on veut on peut » murmure l’adage… la volonté mise au service de nos buts structure nos vies… à condition de rester réaliste…

On le sait des objectifs trop élevés font prendre le risque de mettre à mal l’estime de soi… vouloir la perfection est une utopie…

Victime alors d’idéalopathie nos idéaux ne sont plus des moteurs mais des pièges…

Nous restons l’inventeur de nos vies, nos envies, nos passions … au fil des saisons automne ou pas …

 

 

 

 

Repost 0
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 05:08

 

 

10330283_1489038901350086_5565243668665179600_n.jpg

 

 

 "L’une des clés les plus importantes de la réussite est d’avoir la discipline nécessaire pour faire ce que vous devriez faire, même si vous n’avez pas envie de le faire."

Vous avez trop souvent envie de sucré, ou d'une friandise diverse ? Pourquoi ne pas faire un peu d'exercice à la place ? Oh, je sais, le mot exercice fait toujours peur. C'est pourquoi j'ai trouvé intrigant un article de magazine titré  «Nouvelle façon de considérer l'exercice»…

Si vous êtes comme moi, la première chose qui vous vient à l'esprit est sports, course, poids et haltères, toutes des choses qui demandent des efforts. Mais il existe d'autres activités qui peuvent apporter les mêmes bénéfices.

En fait,  n'importe quelle activité qui vous fait bouger le corps ou marcher peut être qualifiée d'exercice. Évidemment, vous savez déjà que la marche procure des bénéfices indiscutables. Mais il y a aussi le jardinage, la danse, le vélo, ... Et, aussi surprenant que cela puisse paraître, n'oublions pas le ménage de la maison. La bonne nouvelle, c'est que quatre périodes quotidiennes de dix minutes vont vous remettre sur pied en quelques semaines seulement.

 Oui, aussi peu que 30 ou 40 minutes par jour de ce genre d'exercice léger pourraient vous éviter des problèmes cardiaques. Il s'agit d'intégrer ces périodes en changeant un peu votre routine et le tour est joué.

Par exemple, promenez-vous dans la maison pendant que vous parlez au téléphone; prenez l'escalier au lieu de l'ascenseur; stationnez-vous un peu plus loin pour vous rendre au magasin; durant les pauses publicitaires à la télévision, montez et descendez quelques marches, quand vous vous lavez les dents et bien serrez vos fessiers (ça muscle et c'est ni vu ni connu), amusez vous à porter une bouteille d'eau dans chaque main au lieu d'une...

Si vous voulez un dernier encouragement, n'oubliez pas que ces petits exercices peuvent aider à la régénération des cellules nerveuses du cerveau… elle n’est pas belle la vie hein !!

 

 

 

Repost 0
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 04:52

 

 

65128_1488586068062036_6701384394229857247_n.jpg

 

« Je n’ai pas la tête dans la lune, je fais juste un joli pied de nez à l’astre jaune … »

 

On peut lire tout et n’importe quoi sur la lune … Les poètes n’ont que la lune en tête dans bien des proses... Pourtant, le satellite naturel de notre planète a, des effets très terre à terre, et pas que sur la nature...

Elle agit sur notre santé et notre bien-être en fonction des phases de son cycle.

Pendant des années, Henry Puget, Médecin à Paris, a constaté que ses patients supportaient moins bien les piqûres et saignaient davantage pendant la pleine lune. Au fil du temps, il a interrogé malades et spécialistes pour aboutir à la conclusion suivante : tenir compte des phases du satellite naturel de la terre permet « d’améliorer son bien-être et de soigner ses petits maux quotidiens ».

Lors de la pleine lune, on se sent souvent plus tonique, parfois plus stressé aussi, car l’astre qui déplace les océans agit aussi, sur nos liquides intérieurs.

« Un phénomène de vasodilatation des vaisseaux sanguins apparait dans tout le corps quand la lune est pleine, ce qui est bénéfique aux personnes qui ont des varices. Mais certains chirurgiens refusent d’opérer les jours de pleine lune, car ils craignent les hémorragies.

La lune, par son rayonnement électromagnétique, agit également sur les hormones délivrées par les glandes endocrines ainsi que sur le pH de notre corps, c’est-à-dire son acidité. Le pH diminue (ou est plus acide) en période de nouvelle lune, favorisant l’apparition de mycoses et de champignons. Il augmente en période de pleine lune, ce qui profite aux virus et entraine un pic des infections urinaires. « D’où l’intérêt d’associer les phases de la lune et la prévention de certaines maladies, ce que les médecines chinoise et ayurvédique font depuis des siècles ».

Si les problèmes de sommeil surgissent souvent pendant la pleine lune (du jour la précédent au jour la suivant), c’est parce que l’intensité des ondes électromagnétiques dégagées par le satellite est maximale à cette période. Et certains individus, particulièrement sensibles à ces ondes qui agissent sur les électrons contenus dans nos cellules, débordent alors d’énergie et n’arrivent pas à dormir. Alors prévoyez vos sorties en fonction du cycle lunaire (vous pouvez stabiloter sur les calendriers) !

Et la libido alors ?? Là encore, le rayonnement électromagnétique de la lune joue un rôle sur notre organisme, et plus particulièrement sur notre hypothalamus, glande qui orchestre la sécrétion d’hormones. Or, la pleine lune augmente la production d’hormones dans le corps, notamment la testostérone, et donc le désir sexuel. Et comme en plus on n’arrive pas à dormir et que l’on voit mieux par nuit claire, c’est bien le moment de montrer sa lune…

Et vous la lune a-t-elle des incidences sur votre Vie ??

 

 

 

Repost 0
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 07:05

 

 

1530448_1429771853925455_1244283505_n.jpg

 

« L’important n’est pas ce que l’on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu’on a fait de nous ! » Jean Paul Sartre

 

Un récent sondage dévoile la vie que rêveraient d'avoir les Français. Ce qui arrive en première position ? Vivre simplement et à l’abri du besoin ... sincèrement qui n'en rêve pas en tout cas pas moi ...

Si certains rêvent d’une vie de rockstar, remplie de strass et de paillettes, ce n’est visiblement pas le cas de tous les Français.

D’après un sondage Sofres pour la Française des jeux, la vie de célébrité ne fait fantasmer qu’une infime partie de la population française.

En effet, la majorité d’entre nous rêveraient de gagner un peu plus d’argent pour vivre à l’abri du besoin et gâter ses proches au maximum (54%).

Très altruistes, les Français rêveraient simplement d'être bien entourés et d'être certains que leurs enfants pourront, eux aussi, avoir un avenir confortable (38%).

Et visiblement, vivre dans une demeure digne de celles des feuilletons américains ne fait pas non plus partie des projets de la population francophone.

Aujourd’hui, c’est un Français sur six qui aimerait simplement pouvoir habiter une grande maison dans laquelle il se sentirait bien. Le « petit plus » serait de pouvoir se permettre d’avoir une piscine. Par ailleurs, ils sont 27% à avouer que vivre dans une ferme à la campagne leur conviendrait amplement ou même dans un chalet avec tout le confort bien sur... L’idée d’avoir un grand  jardin pour recevoir ses proches suffirait à les rendre heureux voire d'y cultiver un petit potager pour se faire plaisir...

Enfin, en grands romantiques que nous sommes, vivre une belle histoire d’amour contribuerait largement à construire une vie de rêve selon 34% des Français.

Autrement dit, nous sommes des personnes simples, qui souhaitons,  juste profiter de la vie avec les personnes qui nous sont chères…

Et dire que nous avons mauvaise réputation à l’étranger… alors que nous sommes la simplicité incarnée !

Et vous, quel est votre plus grand rêve en ce dimanche de fin septembre sous le soleil …  ? Est ce comme Moi une jolie maison en Bois écologique mais pas à l'extrème ... un jardin à cultiver et à fleurir, une terrasse pour recevoir... une piscine pour le plaisir ... de l'amour et de l'amitié pour chaque jour et chaque nuit ...

 

 


 


 

 

Repost 0
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 05:30

 

 

AF8

 

« Lorsque tu poursuivras ton Bonheur, des portes s’ouvriront où tu ne pensais en trouver, et où il n’y aurait pas de porte pour une autre » Joseph Campbell

Il nous arrive de ressentir du stress, de la culpabilité, de vivre des émotions plus ou moins agréables au fil des jours et des années… une chose est certaine nous aspirons tous et toutes à nous en libérer très vite … mais pourquoi cultivons nous ces états, pourquoi stressons nous me direz vous … ??

Toutes ces émotions lourdes de conséquences sur notre corps sont toxiques elles puisent notre énergie et nous met à plat …

 

Alors en cette belle journée automnale et ensoleillée j’ai décidé de profiter de chaque seconde, surtout après l’après midi et la nuit blanche que je viens de passer … je me suis dit que rien, ni personne ne devait puiser dans mon énergie et que finalement j’ai une chance folle d’avoir ce que j’ai …

 


Repost 0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 04:19

 

 

1014094_697265053657556_1404275489_n.jpg

 

« Nos désirs sont les pressentiments des possibilités qui sont en nous » Goethe

 

On peut identifier ce qui nous fait vibrer, on peut lire et cultiver le sens du possible… il y a plusieurs façons de se tricoter une belle existence pour trouver sa voie…

Comme perdre du poids vous le savez cela est difficile… On les prend plus vite qu’on les perd… Ce n’est pas une partie de plaisir… Une chose est certaine il faut de la motivation et ne pas le faire pour le regard d’autrui… devenir « acceptable » pour soi …

Avez-vous au cours déjà perçu que notre motivation si elle est autre que l’amour ‘de soi’ et bien, il y a une certaine résistance… Oui, résistance à perdre ces fichus kilos… comme s’ils avaient pris racine dans notre corps…

Par conséquent chaque pas est un effort car il y a ce vide, ce complexe latent… un peu comme un accouchement la sensation d’un ventre vide …

La clef est en Nous… un changement de stratégie est souvent nécessaire… Se fixer un objectif réalisable, et surtout changer les raisons pour lesquels l’on veut se débarrasser de ses bourrelets disgracieux…

Changer sa motivation donne de l’énergie à l’action et c’est de suite Mieux pour nous …

La motivation est la réponse à toutes les situations à n'importe quel âge de notre vie ...

 


 

 

 

Repost 0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 04:48

 

 

1010676_509586965812043_1569029137_n.jpg

 

« Vous vous éloignez totalement de la réalité lorsque vous croyez qu’il y a une raison légitime de souffrir… » Barbara Cook

 

Accepter de ne pas être au sommet de sa forme est parfois un défi… mais, avez-vous remarqué à quel point cela peut être difficile lorsqu’on n’arrive pas à comprendre ce qui est à l’origine de cet état … on attribue notre tristesse, notre colère à qui, à quoi …

Il y a des facteurs, l’inconscient qui nous influence, de vieilles émotions du passé qui remontent à la surface peut être pour être nettoyées…

Doit on décider, respecter nos émotions au fil des saisons, se dire qu’aucune fatigue, qu’aucun stress ne nous habitent sans raison … Il faut aussi savoir se pardonner ...

Il y a toujours une logique pour laquelle nous vivons ces émotions … il faut les gérer je sais par expérience que ce n’est pas toujours évident …

Puis, une petite partie de nous toute tendre mais vulnérable que nous cachons avec un mouchoir dessus … nous l’étoufons pour ne pas montrer nos failles sans réaliser que la plus grande force c’est d’exposer, voire d’exploser épisodiquement pour accueillir le meilleur …

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Doucinette pas si douce que ça !!
  • Doucinette pas si douce que ça !!
  • : Quelques bribes de vie d'une maman la quarantaine et des brouettes avec ses humeurs, ses passions, ses questions existentielles ...
  • Contact

  • Doucinette
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...

Horloge

Recherche