Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 06:22

 

 

10354171_1558604321041148_5862033352732216010_n.jpg

 

« L'erreur est l'occasion de se corriger, d'apprendre, de faire mieux, pour à chaque fois se dépasser. C'est en réalité une opportunité, une expérience fortifiante, qui finalement ne nous a rien fait rater, mais au contraire permis de grandir et pleinement avancer.

La vie est justement une succession d'erreurs. Mais l'erreur, elle même n'est en définitive qu'un point de vue. C'est le chemin nécessaire pour aboutir à chaque fois à une étape suivante, une expérience neutre tout simplement, mais qui déplaît bien souvent à notre égo, dès le moment où l'expérience en question ne correspond pas à nos attentes. »  Imré Simon

 

Que celui ou celle qui n’a jamais fait d’erreur me jette la première pierre … la vie est une succession d’instants et parfois après coup on s’aperçoit de l’erreur commise … même si elle n’est pas intentionnelle, elle est là et on se doit de l’assumer et surtout d’en tirer les conséquences … essayer de ne pas reproduire le même shéma, de ne pas revivre la même situation …

Une vie réussie est toujours le fruit d’un engagement, d’une véritable implication dans tous les domaines de l’existence. Nous sommes responsables de nos choix, de nos erreurs... Il nous appartient de développer les capacités que nous avons reçues, de corriger un défaut, de réagir de manière appropriée aux événements qui surviennent, de nous lier aux autres ou de vivre repliés sur nous-mêmes. Nous sommes et restons quoi qu’il arrive en charge de notre bonheur et de notre malheur.

 

 

Repost 0
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 06:38

 

 

10802002_372944356206764_4329445455844079647_n.jpg

 

 

"Ne t'inquiète pas du temps que ça va prendre, 
ou de ce que pensent les autres, ou de combien ça sera difficile. 
Continue de t'en occuper et fais-le.

Au lieu de gaspiller ton temps et ton énergie à t'en faire, 
utilise ce temps et cette énergie pour agir. 
Au lieu de visualiser ce que tu ne veux pas, crée ce que tu veux.

Bien sûr il y aura des défis, des erreurs douloureuses, 
des moments d'embarras et des efforts difficiles. 
Mais au lieu de t'en faire à leur sujet et de les aggraver,
continue d'avancer, trace ta route au milieu de tout ça et surpasse les.

L'inquiétude te remplit de doute et le doute sape tes rêves. 
Choisis plutôt d'agir, avec une détermination et une puissance tellement implacables 
qu'il n'y aura pas de place pour l'inquiétude.

Malgré le fait qu'il y aura toujours des problèmes, 
tu peux véritablement atteindre l'excellence. 
Imagine-toi en train d'atteindre cette excellence, 
imagine-toi en train de démarrer là tout de suite, 
d'où tu es et avec ce que tu as.

 

Et puis mets-toi en route avec enthousiasme. 
Oublie les inquiétudes et donne vie à tes meilleures possibilités." Ralph S. Marston Jr

 

Depuis hier j'ai mal au dos, en bas du dos et fesse gauche ... je suis allée quand même à l'aquagym mais ce n'était surement pas une bonne idée car ce matin j'avance comme une mamy ... à suivre ...

 


Repost 0
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 05:44

 

 

7822d925739cb04de790406eb47e10bf.jpg

 

« J’aime bien ce verbe «résister». Résister à ce qui nous emprisonne, aux préjugés, aux jugements hâtifs, à l’envie de juger, à tout ce qui est mauvais en nous et ne demande qu’à s’exprimer, à l’envie d’abandonner, au besoin de se faire plaindre, au besoin de parler de soi au détriment de l’autre, aux modes, aux ambitions malsaines, au désarroi ambiant. Résister, et… sourire. » Emma Dancourt

 

En discutant avec une amie elle me conseille d'acheter le bouquin de Jacques Martel ['vous vous souvenez mon article sur les bonhommes allumettes'] « le grand dictionnaire des malaises et des maladies » aux éditions Quintessence afin de comprendre pourquoi nos corps réagissent de telle ou telle façon … connaissez vous ses conclusions… il n’est pas le seul à affirmer que notre corps nous donne des signaux et répond à toutes les émotions que nous lui faisons ou avons fait subir de l’enfance à aujourd’hui…

Que l’on y croit ou pas les faits sont là, à nous de faire au mieux et de réparer les dégats avec les moyens du bord…

 

« Origine émotionnelle possible des douleurs de jambes, hanches, bassin… Problèmes aux cuisses : manque de confiance en soi, traumatismes vécus dans l’enfance. Mal aux jambes, problèmes de jambes : peur d’avancer, d’affronter l’inconnu. Faire face à l’avenir, se propulser en avant, aller de l’avant, peur d’avancer dans la vie ou de dépasser une situation, que ce soit dans le domaine du travail, de l’amour, s’engager dans une nouvelle relation, ou même en prévision d’un voyage. Si on a surtout mal quand on ne bouge pas : peut-être qu’on culpabilise de prendre du repos, on ne se permet pas de s’arrêter.

Douleurs fond du dos, douleurs lombaires : déception, échec. Autocritique. Contrariété ou colère. : Peur de manquer, peur du changement, difficultés financières…
Hanches : indécision, peur de passer à l’action, peur d’aller jusqu’au bout de ce qu’on désire, peur que ça ne serve à rien, peur de s’engager. C’est aussi l’autonomie, et les interdits que l’on s’impose.
Bassin : représente le foyer, le pouvoir et la sécurité, l’indépendance, les besoins de base. Des problèmes de bassin peuvent être en rapport avec des frustrations liées aux parents, ou à la mère. 
Accumulation de gras aux cuisses : colère refoulée dans l’enfance, souvent en relation avec le père, ou culpabilité par rapport à des événements du passé.
Accumulation de gras aux hanches : colère persistante dirigée contre les parents.»

 

Quand je lis toutes ces origines émotionnelles qui ne sont qu’un exemple je me retrouve et vous ??? 

Bon lundi bien frisquet 3° quel changement …

 

 

 

Repost 0
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 05:46

 

 

10670077_546054662207806_1716322926319134674_n.jpg

 

« Travailler sur soi pour s'épanouir et participer à créer son bonheur c'est le plus beau cadeau que l'on puisse se faire à soi-même. »

 

Juste avant décembre voici un premier dimanche de l'Avent comme un cadeau avant l'heure ... un petit bonheur un dimanche de Novembre ... fraicheur matinale, fraicheur presque hivernale mais chaleur dans nos coeurs ... comme un présent festif à savourer sans modération ...

 

10534486_1508610719380923_3214133817342814732_n.jpg

 


 

 


Repost 0
Published by Doucinette - dans Coups de Coeur
commenter cet article
29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 06:39

 

 

10384019_679924985454856_3063072110083326234_n.jpg

 

« Laissez donc vos pensées négatives traverser votre conscience comme les nuages traversent le vide du ciel, ils s’éloigneront à la venue de la première éclaircie … Jack Kornfield

 

Alors que la radio distille des chansons tristes et mélancoliques je décide que mon week end sera positif … pas envie de me laisser polluer l’esprit par des idées noires, des contrariétés …

Vais-je y arriver bilan lundi …

Profitez bien bisoux Doubs à vous qui passez …

 

 

 

Repost 0
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 06:10

 

 

10678839_1549574215278805_7675144606899719278_n.jpg

 

« En lisant le journal, les gens croient apprendre ce qui se passe dans le monde… en réalité ils n’apprennent que ce qui se passe dans le journal… » Philippe Geluck

 

Connaissez vous la Télépression, non je ne divague pas, non ce n’est pas une pression de la télévision… J’en avais déjà parlé mais voilà qu’une nouvelle étude nous informe : il devient de plus en plus difficile de séparer sa vie professionnelle et sa vie personnelle ;  avec la démocratisation des Smartphones, on peut recevoir ses emails n’importe où et surtout à n’importe quelle heure ! Attention toutefois, il ne faut pas y répondre instantanément. Le site Slate.fr lance une mise en garde terrible : il est dangereux pour la santé de répondre immédiatement à ses mails ! Cette pratique cause de la « télépression », selon une étude américaine publiée dans Forbes. 

 La télépression est un phénomène récent, lié au besoin des salariés de répondre immédiatement aux mails reçus. Larissa Barber, co-auteure de l’étude et professeure en psychologie à la NIU, détaille ce phénomène : « Les employés perçoivent des signaux à la fois subtils et non subtils dans leur environnement de travail, qui laissent entendre qu’il est nécessaire d’avoir un temps de réponse rapide pour être perçus comme des travailleurs productifs. A cause de cela, les employés ont l’impression qu’ils ont techniquement la possibilité de ne pas être accessibles en permanence, mais que se déconnecter –même pour de courtes périodes– peut nuire à leur carrière. »

 Seulement, cette pression insidieuse a des effets néfastes sur la santé ! « Les employés les plus sensibles à la télépression dorment moins bien, ont des niveaux d’épuisement professionnel plus élevés et ont plus d’absences au travail liées à des problèmes de santé », rapporte Time Magazine. Epuisement, burn out, état dépressif : autant de maux liés à cette réception continue d’emails et de sollicitations professionnelles. Et tous ces maux empiètent sur la productivité au travail : au lieu d’être efficace, le salarié en télépression se perd dans ses idées et manque au bout de quelques temps de fraîcheur et de déconnexion.

 

Pour en finir avec la télépression, Larissa Barber préconise de couper nettement les notifications d’emails professionnels, dès que l’on quitte son lieu de travail ! Elle propose aussi de définir des heures pendant la journée dédiées à la gestion des mails justement et d’utiliser la fonction « brouillon » au maximum, une façon de tourner « virtuellement » sa langue dans sa bouche avant de répondre !

 

 

 


 

 

Repost 0
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 06:15

 

 

1507194_289175051271873_2852633018256560539_n.jpg

 

 

« Est-ce vrai ce qu'ils disent ? Sommes-nous trop aveugles pour trouver un chemin, en avons nous envie...? 
La peur de l'inconnu cloue nos coeurs aujoud’hui mais pas demain.

Entre dans mon monde, vois à travers mes yeux, essaye de comprendre. Je ne veux pas perdre ce que nous avons. Nous avons rêvé, pour qui ne peut  pas,  refuser c'est la meilleure façon de vivre, entre la vérité et les mensonges parfois...
Vois qui je suis, perce la surface, tend le bras vers ma main, crie que nous pouvons, libère ton esprit et trouve un chemin. Le monde est dans nos mains, ce n'est pas la fin.
La peur flétrit l'âme au point de non-retour. Nous devons être le changement que nous souhaitons voir. J'entrerai dans ton monde pour voir à travers tes yeux. J'essayerai de comprendre avant que nous ne perdions ce que nous avons.
Nous ne pouvons pas cesser de croire parce que nous devons essayer ; on peut s'élever au-dessus de la vérité et des mensonges.
 

Ce n'est pas la fin, écoute le silence, cherche à atteindre mon âme. Aime moi comme je dois être aimé, pour moi enfin…

Notre force restera-t-elle si le pouvoir s'élève en nous les femmes… ? » Rebecca Belle

 


Repost 0
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 05:33

 

 

1462960_684019391632517_2054421806_n.jpg

 

 

« Il faudrait que j'apprenne à vivre avec cette soeur qui dans le miroir me regarde. Elle me ressemble tant qu'il m'arrive de me prendre pour elle mais sans les bleus, les échymoses. Son sourire est l'inverse du mien, et ses yeux ont je ne sais quel reflet triste que le miroir vieilli habille de paillettes. J'aimerais l'entraîner dans mon sillage. Mais elle m'échappe à chaque fois, et je suis triste de la savoir triste sans moi. Je me penche au carreau où vers moi elle se penche et je touche sa joue qui a la chaleur de marbre. Comment saurai-je la réchauffer ? Il faudrait que j'apprenne à vivre malgré mon double, mon reflet, ma douce soeur négative qui m'attend, me regarde, et que jamais je ne comprends. » Marie-José Caner

 

 

 

Avez-vous vu le reportage dimanche d’une femme meurtrie par 18 années de violences conjugales… comment peut on supporter de le vivre, de ne pas réagir si votre voisine, votre copine  subissent l’innaceptable …

Bien sur il y a les violences physiques mais aussi les violences verbales, les violences psychologiques et là c’est encore plus pervers … protégeons les enfants ...

 Quand j’avais parlé de mon vécu avec un pervers narcissique j’avais reçu ce texte je le partage avec vous ce matin …

 

 

Délivre-moi de cet enfer…

 

Délivre-moi, de la tristesse. 
Délivre-moi, de toute cette folie. 
Délivre-moi, courage pour me guider. 
Délivre-moi, une force en moi. 

Toute ma vie, je me suis cachée. 
Espérant qu'il y ait quelqu'un comme toi. 
Maintenant que tu es là, maintenant que je t'ai trouvé, 
Je sais que tu es celui qui m'aidera à m'en sortir. 

Délivre-moi, en aimant avec tendresse 
Délivre-moi, en donnant et partageant 
Délivre-moi de la croix que je porte 

Toute ma vie, je me suis cachée 
Espérant qu'il y ait quelqu'un, comme toi 
Maintenant que tu es là, maintenant que je t'ai trouvé 
Je sais que tu es celui qui m'aidera à m'en sortir 

Délivre-moi de ses mots assasins, 
Délivre-moi de ces maux, 
Oh délivre-moi de ce pervers. 

Délivre-moi, 
Oh délivre-moi. 
Ne vas-tu pas me délivrer? 

 

 

 

1484204_506052079497428_5254282176959792299_n.jpg

 


Repost 0
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 06:13

 

 

cheminee-atelier_104918_2.jpg

 

« Chaque étape de la vie est un saut dans l’inconnu, hors de sa zone de confort. A soi d’apprécier alors toutes les étincelles de bonheur qui s’y présentent pour nous faire apprécier chaque moment… »

 

 

Quand vous êtes dans la rue, les magasins, dans les bois et même leur voiture alors que c'est Interdit, vous croisez de plus en plus de personnes tête baissée sur leur téléphone …

Ils  passent entre deux et quatre heures au minimum par jour la tête baissée sur leur smartphone pour lire et envoyer des textos. Une position délétère pour le dos, selon une étude publiée dans Surgical Technology International.
Nombreuses sont les études qui alertent sur les effets des ondes du téléphone portable sur notre santé (gliome au cerveau, trouble de la fertilité). Une nouvelle étude montre que le mobile peut aussi avoir des effets sur… notre dos. 

C'est ce que démontre une étude publiée début novembre dans Surgical Technology International (en anglais), et dirigée par un chirurgien orthopédiste new-yorkais, Kenneth Hansraj. La cause ? Le fait de baisser la tête pour regarder l’écran de son téléphone ajouterait jusqu’à 27 kilogrammes sur vos cervicales et votre colonne vertébrale. 

L’étude montre ainsi que plus vous baissez la tête, et plus celle-ci est lourde sur vos épaules : si votre tête pèse environ 4,5 kilos de manière naturelle, baisser la tête de 30 degrés fait passer le poids de votre tête à 18 kilos, et même à plus de 27 kilos quand votre tête fait un angle de 60° avec votre colonne. A titre de comparaison, cela correspond à 4 boules de bowlings, ou 200 iPhones sur votre crâne ! 

En fait, plus on baisse la tête, moins celle-ci est alignée avec la colonne vertébrale (la position idéale). L'impact sur les cervicales est donc plus important et provoque des déplacements de vertèbres et douleurs... 

Selon l’étude, les gens passent en moyenne 700 à 1400 heures par an la tête baissée... Chez les lycéens, ce temps pourrait monter jusqu’à 5 000 heures par an, un stress particulièrement important pour les cervicales ce qui pourrait «conduire à une usure, déchirure, dégénération et à de possibles opérations chirurgicales prématurées»...

Alors, de temps en temps oublions cet objet bien pratique mais qui à la longue nous use et nous coupe des personnes et de la beauté de la nature...

 

 

 


Repost 0
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 05:52

 

 

10629655_877193015633867_3134813130684702215_n.jpg

 

« La compassion véritable consiste à nous aimer nous-mêmes, à respecter nos besoins, nos limites et nos capacités réelles et réalisables »

 

 

Comme vous le savez je ne démarre pas ma journée sans mon café c’est impossible… et voilà que ne dormant pas je lis qu’il permettrait de réduire les effets néfastes de l'obésité, selon une nouvelle étude scientifique américaine.

Une découverte encourageante qui pourrait peut-être permettre de limiter l'apparition du diabète et de maladies cardiovasculaires chez les personnes obèses. L'acide chlorogénique présent en haute concentration du café aurait des vertus intéressantes pour les personnes obèses. Il réduirait la résistance à l'insuline et limiterait l'accumulation de la graisse dans le foie, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue scientifique Pharmaceutical Research.

 

«Des études antérieures ont montré que la consommation de café pouvait réduire le risque de maladies chroniques comme le diabète de type 2 et les maladies cardiovasculaires», a déclaré Yongjie Ma, le principal auteur de l'étude et chercheur associé à l'Université de Géorgie. «Notre étude élargit cette recherche en examinant les avantages liés à ce composé spécifique, qui se trouve en abondance dans le café, mais aussi dans d'autres fruits et légumes comme les pommes, les poires, les tomates, l'artichaut, la pomme de terre et les bleuets ».

 

Pendant 15 semaines, ils ont soumis les testeurs à un régime riche en matières grasse et à une supplémentation en acide chlorogénique. Puis les scientifiques ont mesuré, leur poids, leur taux de glucose dans le sang, l'insuline et la concentration de lipides dans le foie.

Les chercheurs ont montré grâce à cette expérience que l'acide chlorogénique, un antioxydant fortement concentré dans le café est aussi présent dans certains fruits et légumes a réduit la résistance à l'insuline et limité la concentration de graisses dans le foie.

En plus d'être un antioxydant, ce composé agit comme anti-inflammatoire. « Certaines recherches suggèrent que l'inflammation chronique liée à l’obésité, peut provoquer le diabète, des maladies cardiaques et le syndrome métabolique (l'ensemble des signes physiologiques : faible taux de "bon" cholestérol, obésité, accumulation de graisse sur le ventre, hypertension artérielle, troubles de la glycémie, taux élevé de triglycérides). Si l'acide chlorogénique peut réduire l'inflammation, il peut aussi compenser les effets secondaires négatifs de la prise de poids » explique Yongjie Ma.

«Notre étude fournit une preuve directe que l'acide chlorogénique est un composé puissant dans la prévention de l'obésité induite par l'alimentation et dans celle du syndrome métabolique lié à l'obésité. Nos résultats suggèrent que la consommation de café est bénéfique dans le maintien de l'équilibre du métabolisme lors d'un régime riche en graisses » conclut Yongjie Ma, co-auteur de l'étude.

Bon ce n’est pas tout ça mais mon ptit café m’attend … bon lundi à vous belle journée ensoleillée en Franche Comté bisou Doubs …

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Doucinette pas si douce que ça !!
  • Doucinette pas si douce que ça !!
  • : Quelques bribes de vie d'une maman la quarantaine et des brouettes avec ses humeurs, ses passions, ses questions existentielles ...
  • Contact

  • Doucinette
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...

Horloge

Recherche