Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 06:50

 

 

10521638_401428073338700_7077327659199274526_n.jpg

 

« Réfléchir avant d’agir puis lâcher prise et agir sans réfléchir. C’est ainsi qu’on suit le chemin de son coeur et qu’on crée la vie de ses rêves ».  Do

 

Je vais vous raconter une petite anecdote personnelle… j’ai commandé via le net chez une enseigne très connue (F…) un cadeau de noel mais il est en attente car le Père Noel le fabrique (enfin ses fournisseurs sont débordés…) donc, après leur mail (il me propose de patienter ou de me rembourser), je regarde d’autres sites,  je trouve bien sur et là livrable semaine prochaine … je réfléchis … je ne me précipite pas … je sais que la personne à qui je destine ce cadeau en rêve … je sais que si le 25 je n’ai pas ce paquet je vais pester … je vais suivre le chemin de mon cœur annuler ma première commande et me tourner vers un autre fournisseur du Père Noel !!!

Qu’auriez vous fait ou que feriez vous à ma place ??

 

 

1347-bolig-4.jpg

 

 

 


 

 

Repost 0
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 06:01

 

 

10424988_1518254661761843_1738828603869593045_n.jpg

 

«Considère chaque instant comme sacré. Charge-le de sens et de toute vigilance; vois-le dans sa vérité et son plein accomplissement.» Thomas Mann

 

Je m’en doutais depuis longtemps, chaque seconde est importante et là avec ma douleur que je transporte comme un escargot vit avec sa maison encore plus … je me questionne en ces périodes festives ok j’ai mal au dos (au corps…, à la jambe droite…), mais, de part le monde il y a tant de personnes qui souffrent de maladie grave, de sévices, de maltraitance et moi je suis là à me plaindre… à cet instant je vais apprécier la musique que diffuse ma radio, me délecter de mon café bio au gout prononcé, m’émerveiller du jour qui se lève … et me dire que finalement rien ne vaut la vie même si elle n’est pas toujours celle que j’aimerais…

 

 


 

 

 

Repost 0
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 06:16

 

 

10686855_768361569901020_4756445982921577544_n.jpg

 

« L’expérience est une lanterne que l’on porte sur le dos et qui n’éclaire pas toujours le chemin parcouru » Confusius

 

Depuis quelques temps je me plains du mal de dos après les lombaires à présent j’ai mal des cervicales aux fessiers et là hier et cette nuit la souffrance est à son paroxisme … une amie m’a fait parvenir par mail cet article, je vous ai déjà parlé de Jacques Martel et c’est vrai que je n’avais pas cherché les causes à mes maux et surtout pas voulu croire que mes soucis actuels se sont réfugiés dans mon dos …

« Différents facteurs peuvent déclencher le mal de dos. Une mauvaise position adoptée en travaillant, en dormant, un mauvais oreiller, une mauvaise posture conservée trop longtemps ou le levage de charges trop lourdes ou de façon inappropriée.

Les facteurs qui font que vous serez plus facilement atteint par ce mal sont plus particulièrement : le mauvais tonus des muscles dorsaux, mais aussi des abdominaux, un mode de vie sédentaire et bien sûr le surpoids, ainsi que le tabagisme ouf je ne fume plus (ou plus exactement le stress qui est à son origine).
Aujourd’hui, les facteurs psychosociaux comme le stress chronique ou la dépression, sont de plus en plus souvent les éléments déclenchant du mal de dos.

Le mal de dos est accompagné d’une gamme de symptômes comprenant une douleur, une raideur musculaire, une faiblesse dans les jambes ou les pieds et, dans certains cas, une sensation de picotement ou de brûlure qui irradie le long de la jambe (la « sciatique ») ou du bras.

Il est en fait causé par les contraintes exercées sur les muscles et les ligaments qui soutiennent la colonne vertébrale. Pour cette raison, la localisation la plus fréquente est le bas du dos (lombalgie ou « tour de rein »), car c’est l’endroit qui supporte le plus de poids et subit le plus de contraintes mécaniques et où il peut même y avoir pincement des nerfs entre 2 vertèbres.

Découvrez l’émotion à l’origine de votre mal de dos

En prenant conscience des émotions qui sont à l’origine de votre mal de dos vous pourrez apporter les changements nécessaires dans votre vie pour éviter le retour de ce type de dysfonctionnement.

En ce qui concerne le mal de dos en général (voir plus bas pour la lombalgie), voici un extrait du dialogue, proposé par Jacques Martel dans « Le grand Dictionnaire des malaises et des maladies » :

« J’ai l’impression que ma vie est en danger, j’ai l’impression qu’on va me laisser tomber. Je ne supporte plus ce qui m’arrive, je peux même avoir l’impression d’être « bloqué au pied du mur ». Je veux peut être me libérer de quelque chose en le plaçant derrière moi (dans mon dos). Je suis profondément blessé, incapable d’exprimer ces émotions bloquées. Contrairement à un dos souple, les raideurs dorsales signifient orgueil pouvoir et refus de céder. J’ai l’impression d’être protégé après avoir caché ces choses derrière mon dos, je joue à l’autruche. J’ai une attitude rigide face aux situations de la vie. »

Si ce sont bien les émotions que vous ressentez, Jacques Martel propose alors les changements suivants :
« J’accepte de voir ce qui me dérange et de l’exprimer. Je me libère ainsi du fardeau que je portais. J’accepte que la vie me soutienne à chaque instant et je relève la tête. J’accepte de m’appuyer sur mes ressources intérieures, sur mon intuition pour atteindre mes objectifs. » 

 

Pour le cas particulier de la lombalgie, votre dialogue intérieur serait :
« Je ressens une insécurité matérielle (travail, argent, biens) et affectives. « J’ai peur de manquer… », « Je n’y arriverai jamais… ». Je suis tellement préoccupé par ce qui est matériel que je ressens de la tristesse. Suite à une perte (emploi, départ enfant, séparation…) je vis une dualité car je veux la « qualité » et la « quantité ». J’ai tendance à en prendre trop sur mes épaules, à prendre les problèmes des autres sur mon dos et vouloir les sauver. Je ne me sens pas soutenu dans mes besoins de base et mes besoins affectifs et je me sens incapable d’assumer la dimension matérielle de ma vie. J’aime me sentir en sécurité dans ma routine et mes vieilles habitudes. Je suis inflexible et rigide et je voudrais être soutenu à ma façon. Je ne peux pas être pleinement heureux, il y a toujours une ombre au tableau » 

Et la façon de modifier vos émotions :
« Si j’accepte que les autres puissent m’aider à leur manière, je vais découvrir et prendre conscience que j’ai tout le soutien dont j’ai besoin. Je deviens ainsi plus autonome et responsable. Je laisse les fardeaux des autres. Je dois reconnaître ma valeur afin de m’épanouir au lieu d’attendre la reconnaissance des autres. J’en profite pour regarder ce qui se passe en moi. Ais-je bien pris le temps d’exprimer mes besoins ? »

Je vous laisse quelques jours pour « digérez » et intégrer toutes ces informations conseille Jacques MARTEL … en gros je soigne mon stress et mon dos me dira merci et bien ya du boulot... en attendant je ne sais pas comment me positionner et rien ne me soulage...  !!!

 

 

 

Repost 0
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 06:35

 

 

10444420_731775563581925_6475179718986239226_n.jpg

 

«Le but de notre vie consiste à connaître la joie d’être pleinement vivant, l’enthousiasme de se sentir faire partie de l’univers en pulsation et la profonde satisfaction d’être une personne à la fois gracieuse et belle.»  Alexander Lowen

 

Je reste persuadée que l’on peut tous sentir le potentiel qui nous habite et bouillonne pour nous lancer des messages… On a l’impression que l’on attend un déclic, une certaine magie… qu’il a-t-il à attendre ? La responsabilité de notre vie est de nous offrir des graines de potentiel mais seulement nous pouvons les faire pousser en semant ou les ranger au fond d’un tiroir …

Nos mécanismes intérieurs accumulent un momentum et si l’on a tendance à être négative, ou à sentir toute petite face au monde il faut puiser dans notre volonté pour continuer coute que coute… !!! On ne pourra rien faire de sa vie, même si l’on est rempli de belles intentions sans changer notre vision et notre envie d’un demain différent …

 

Je vais boire mon deuxième café et regarder au loin la plaine blanche de givre ce matin ... c'est joli et féérique ... heureuse de ne pas avoir à gratter ma voiture qui est bien au chaud au garage ...

 


 

 

 

Repost 0
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 06:21

 

 

1469957_1418273341741973_1846643660_n.jpg

 

« Des éclats de nuages s’accrochent aux strates horizontales qui traversent les barres sombres et remplies de crevasses. De la neige, bleue, orange ou grise, acier et oultremer des nuits de pleine lune. De la neige rose des aubes d’hiver où le ciel rempli de foehn se donne des faux airs de couchers de soleil, vous fait voir la vie couleur marshmallow avant d’effacer tous les contours du paysage et de les délayer dans un grand pot de noir. De la neige polie comme un cristal pour reflèter le ciel. » Nicolas Esse

 

Les premiers flocons sont tombés sur la plaine comtoise…. La Franche Comté hier dans la soirée faisait une valse blanche que je regardais avec ma puce avec toujours le même émerveillement … un vœu, un hymne à cette féérie blanche… est ce que l’hiver nous réserve ses joies et ses désagréments cette année … à suivre … ce matin les voitures, les champs offrent une couverture fine et le soleil devrait nous ravir et fondre cette aube hivernale…

 


 

 

Repost 0
Published by Doucinette - dans Coups de Coeur
commenter cet article
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 05:49

 

 

1558489_770835806278006_282606406_n.jpg

 

« Tout passe et se transmet par les mains et, sur tout ce que vous touchez, vous laissez des traces que vous seuls pouvez imprimer. »

 

J’entends à la radio « que ferions nous sans nos mains, après la diffusion d’Intouchables hier soir… »

Le fait qu'on puisse d'après les empreintes digitales, découvrir l'identité de telle ou telle personne, et qu’il n'y ait pas deux empreintes identiques, prouve bien que la main est capable d'exprimer le caractère unique d'un être…

Certains lisent les lignes de la main et peuvent découvrir un destin d’hier et de demain…

Celui qui sait seulement comment tendre la main pour recevoir des forces et les projeter sur lui-même et sur les autres pour équilibrer,  nettoyer,  guérir, animer, aider les autres est un sage...

L'importance de la main apparaît particulièrement dans la vie quotidienne parce qu'elle sert de moyen de communication entre les êtres. Quand les gens se rencontrent ou se quittent, que font-ils ? Ils lèvent le bras pour envoyer un salut, ou bien ils se serrent la main.

Mais la main n'est pas seulement un moyen d'entrer en relation avec l’autre, elle est aussi un moyen de communication avec la nature…
C'est par les mains que l'homme a acquis tout ce qu'il possède et tout son avenir est encore dans ses mains…

Mon avenir est entre mes mains je commence de suite …

 


 

 

Repost 0
7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 06:55

 

 

10850202_1543542169221111_75756516247203260_n.jpg

 

« Saluer le jour c’est dire bonjour à la vie, à l’envie, à voir ce qui doit être vu sans faux semblant… »

 

J’adore être capable de me lever, et saluer un nouveau jour de décembre…

Je vous suggère de créer un rituel du matin qui inclut le fait de dire merci pour tous les bienfaits dont vous bénéficiez même si la vie est difficile il y a toujours une jolie étincelle à voir, à entendre...

«Tous les jours, pensez quand vous vous levez aujourd’hui je suis chanceuse de m’être réveillée, je suis vivante,  je ne vais pas la gâcher, je vais utiliser toutes mes énergies, pour ouvrir mon coeur vers les autres, pour atteindre  un but, je vais avoir des pensées positives, je ne vais pas me mettre en colère ou penser négativement malgré l’actualité personnelle ou dans le monde… ».

Les premières heures du jour sont si paisibles, si calmes. C’est mon moment préféré de la journée. Je profite vraiment de ce temps pour moi-même, où je peux penser, où je peux lire, où je peux respirer…

Quand vient le moment de mon petit déjeuner, un mag de nanas et en buvant mon café dans le calme du matin ou la radio en fond est éminemment plus agréable qu’engloutir quelque chose en vitesse.
Les matins, du moins pour moi, sont le moment le plus productif de la journée pour penser à toutes les taches à accomplir et m’ouvrir à une belle journée en tout cas à cette seconde là j'y crois et ce n'est déjà pas mal !!!… 

Repost 0
6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 06:32

 

 

10348281_736233973122797_4156777771692916627_n.jpg

 

« Le sourire est gratuit mais il apporte la richesse à qui le donne… »

 

Malgré le mois de décembre et cette période festive en ce jour de Saint Nicolas, tout le monde est morose, les gens parlent à satiété de la crise, du chômage et d’une façon générale de tout ce qui va mal. L’actualité est tristoune, les infos nous abreuvent de nouvelles négatives comme les crèches interdites ici ou là (n’importe quoi), un bracage qui tourne mal, les restos du cœur victime d’un feu criminel…

Résultat, vous allez encore plus mal rien qu’en parlant ou en les écoutant.

Cependant, il existe un moyen simple et immédiat de vous remettre sur les rails du positivisme LE RIRE.

Nos grands-parents disaient que « rire un bon coup valait un bon steak ». Je ne sais pas si c’est vrai (pour le steak) mais toutes les études récentes font l’apologie de la la bonne humeur et de l’optimisme… alors si l’on essayait de sourire et rire quelques minutes …


 

 

 

Repost 0
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 06:21

 

 

10847927_765997703470740_9099328970043515603_n.png

 

« À celui qui sait écouter, est donné de ne plus vivre à la surface : il communie à la vibration intérieure de tout vivant, il commence à découvrir l'infini qui vit à la fois la richesse et l'originalité de l'autre. C'est alors qu'il entrevoit combien la rencontre est source d'être et non pas d'avoir. »

Écouter, c'est ne pas chercher à répondre à l'autre n'importe quoi, sachant qu'il a en lui-même les réponses à ses propres questions. Est-ce, refuser de penser à la place de l'autre, de donner des conseils et même de vouloir le comprendre quand il ne suit pas nos suggestions ultérieures ... Etre à l’écoute de l’autre, s’ouvrir positivement à toutes les idées, les sujets, les expériences bonnes ou mauvaises, sans interpréter, sans juger, laissant à l’autre le temps et l’espace de trouver sa voie… C'est savoir lire entre les lignes, entre les silences, les rires, les sourires, les soupirs...

L’écoute c’est un exercice utile, futile pour libérer parfois la détresse mais également richesse et don à l’autre…

 

4f4db576612a64a1da1dc5e067912f13.jpg

 


 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 06:09

 

 

1383168_542675612478635_2139952950_n.jpg

 

«Etre entendu par l'autre est d'une portée profonde ; c'est ainsi que naît le sentiment de compter à ses yeux, d'être considéré et respecté pour ce que nous sommes. »

 

Connaissez vous cette coutume de : Planter le blé de la Sainte Barbe, 20 jours avant Noël, soit le jour de la Sainte-Barbara, reste une des traditions calendales les plus suivies en Provence et bien d’autres régions.

Cette tradition nous vient de l’époque romaine, et la légende indique que si la germination se fait bien et si le blé est vert, la prochaine moisson sera abondante. 

Afin de ne jamais oublier Sainte Barbe, planter du blé dans 3 coupelles*, le jour de la Sainte Barbe (transformée par l'église en 1969 en Sainte Barbara), le 4 décembre. C'est là le début réel des fêtes calendales (de Noël)...

Lors du réveillon, trois coupelles de blé sont disposées sur la table. Les trois coupelles représentent la trinité, que l'on retrouve également parmi d'autres traditions. La tradition veut que si le blé est bien germé le 25 décembre, la moisson suivante sera bonne. On dit également à cette occasion : Quand le blé est beau l’argent coule à flot …!

 

La richesse des légendes entourant le martyre de Sainte Barbe a suscité diverses croyances et pratiques : les mineurs d’abord mais aussi les artificiers, les salpêtriers, les fondeurs, les couleuvriers, les arquebusiers et bien sûr les pompiers se sont mis sous sa protection. Tous les métiers en rapport avec la foudre et le feu se tournent vers celle-ci mais aussi les fourreurs, les pelletiers et les chapeliers ! Et bien d’autres encore ayant un lien plus ou moins lointain avec la légende de la Sainte Patronne.

Saint Barbe protège de la « mâle-mort » c'est-à-dire la mort sans avoir reçu les derniers sacrements, ce qui interdisait aux fidèles d’être enterrés en chrétiens au Moyen-âge.

Ainsi, les patronages de Sainte Barbe les plus connus furent ceux des mineurs, des canonniers et des pompiers. Elle fut surnommée « la Sainte du feu ».

La fête de la Sainte Barbe chez les pompiers se généralise sous la Troisième République : cérémonie religieuse, banquet et bal étaient de mise. La dimension festive se retrouve dans le faste des menus gargantuesques. La fête peut être à l’initiative de la municipalité ou bien des pompiers eux-mêmes.

Aujourd’hui, tous les corps ne fêtent pas la Sainte Barbe mais faire pousser du blé est une belle idée à faire pour soi et avec les enfants...

 

 

*[Tapisser le  fond de la coupelle de coton. Y déposer une fine épaisseur de blé ou de lentilles. L’arroser abondamment et placer les trois coupelles à la lumière.]

 

BL2.jpg

 

 

 

Repost 0
Published by Doucinette - dans Coups de Coeur
commenter cet article

Présentation

  • : Doucinette pas si douce que ça !!
  • Doucinette pas si douce que ça !!
  • : Quelques bribes de vie d'une maman la quarantaine et des brouettes avec ses humeurs, ses passions, ses questions existentielles ...
  • Contact

  • Doucinette
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...

Horloge

Recherche