Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 05:51

 

 

c3.jpg

 

« Les temps sont mauvais, les temps sont difficiles, voilà ce que disent les gens… Vivons bien, et les temps seront bons !
C'est nous qui sommes les temps !  Tels nous sommes, tels sont les temps.
»  Saint-Augustin

 

 

Le quotidien peut être d’une aide formidable lors de ces moments de Toussaint, de tristesse, de doutes, d’inquiétudes… Il s’agit de profiter pleinement de tous les petits bonheurs, de les ancrer en nous, pour pouvoir aisément les retrouver par la suite, justement dans ces instants difficiles, douloureux… En cultivant son bonheur chaque jour, non seulement on savoure ses effets bénéfiques, mais on se construit aussi des moyens efficaces pour plus tard, de mieux gérer nos émotions...

J'essaie de gérer l'absence, le manque, l'inquiétude ... bien sur ce n'est pas toujours simple mais le temps fait son chemin et les années aussi ...

 

J'espère que chez vous la tempête n'a pas fait trop de dégats ici cela semble calme le vent ne souffle plus pour l'instant mais il pleut la mer du ciel !!!


 


 

 


Repost 0
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 05:45

 

 

ABATUR9.jpg

 

"Fini ton assiette tu ne sais pas qui te mangera"

"Quand tu auras fini ta vie tu auras fait 17 ans de régime"...

 

Oui, vous avez bien lu, selon une étude britannique dirigée par un chef spécialisé en cuisine diététique, Kevin Dorren, une femme passe 17 ans de sa vie au régime !!!
Comment sont-ils parvenus à ce chiffre ? C'est très simple, on estime qu'une femme fait en moyenne 2 régimes par an à raison de 7 semaines à chaque fois. Si on estime l'âge du premier régime à 18 ans (pour moi ce fut beaucoup plus tôt...) et que la femme vit en moyenne 82 ans, on arrive à 17 années de restrictions, de frustrations, d’obsessions !! Ce qui m'a le plus étonné dans cette étude c'est aussi le poids que perd une femme tout au long de sa vie. Si on garde l'exemple de cette femme qui commence les régimes à 18 ans, perd en moyenne 5kg à chacun de ses régimes et bien au cours de sa vie elle aura perdu 9 fois son poids ! L’incapacité de rentrer dans ses vêtements (pour 52 % des répondantes), envie de mincir à l’approche des vacances ou pour aller à un mariage, une soirée...

 "Décider de perdre du poids peut être facile quand on a une occasion spéciale ou qu'on se sent mal dans sa peau. Par contre, suivre son régime et réussir à perdre du poids s'avère plus difficile et demande un réel engagement", constate Kevin Dorren, auteur de l'étude.

 

Quels sont les freins à cette perte de poids ?

Le goût prononcé pour la nourriture (35%), et le manque de volonté (33%), 22% estiment que consommer des aliments sains coûte trop cher… 

Les programmes alimentaires qui permettent de maigrir peuvent être dangereux pour la santé. Selon le rapport de l'Agence nationale de la sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), certains régimes amaigrissants regorgent d'effets négatifs et peuvent causer des carences en fer, en magnésium, en vitamine C, D, E, ou des troubles psychologiques (dépression, trouble du comportement alimentaire,…).

Régimes riches en protéines ne sont vraiment pas risqués pour les fonctions rénale et hépatique, tant que les patients ne souffrent pas d'insuffisance. Par contre, des effets secondaires, certes moindres, sont cités : mauvaise haleine, soif, diarrhée, constipation, nausées ou vomissements. D'un autre côté, ces régimes présentent des risques d'élévation de la pression artérielle et de maladies cardiovasculaires.

Régimes pauvres en glucides exposent les patients aux risques de cancer colorectal s'ils sont adoptés durant une période assez longue. En effet, le faible apport de glucides complexes dans l'alimentation conduirait à la pauvreté des fibres. Or, ce sont surtout les fibres alimentaires qui protègent l'organisme du cancer colorectal.

Régimes pauvres en lipides … Il a déjà été démontré que les régimes hypolipidiques participent à la régression de l'athérosclérose. Parallèlement, les régimes pauvres en lipides ont des effets négatifs sur le système cardiovasculaire et le capital osseux.
Régimes « détox » ou jeûnes  sont des régimes amaigrissants, mais la perte de poids s'avère ne pas être durable. De plus, ils rongent la masse maigre et entraînent un risque de mort subite.


Des chercheurs de Hospital of South Manchester University  ont étudié 115 femmes volontaires sous un régime alimentaire.

Le premier groupe a pris 850 calories par jour pendant deux jours par semaine, évité les glucides comme les pâtes, pain, pommes de terre, et tous les aliments gras. 
Pendant les cinq autres jours, elles ont mangé le menu qu’elles aimaient, encouragées à manger des aliments sains. Un autre groupe a fait un programme alimentaire de 1400 à 1500 calories par jour en évitant les aliments riches en graisses et l'alcool. 
Après trois mois, les femmes du premier groupe ont perdu 4 à 6 kilos de poids, presque deux fois plus que les femmes sous un régime à temps plein, qui ont seulement réussi à perdre 2,4 kg ! A vous de tirer les conclusions à tout ça !!!!

Voilà, je trouve ce constat alimentaire plutôt édifiant, en ce qui me concerne, premier régime à 20 ans (depuis j’ai du essayer tous les régimes à la mode du moment !!!)… j’ai l’impression de ne jamais avoir totalement arrêté, avec souvent une variation de poids de +/- 10kg... hum hum, j'ai un peu honte tout d'un coup, quelle perte de temps !

Bon on va dire que les principes de mon programme alimentaire actuel vont être intégrés à vie et que plus jamais je ne ferai de régime, que là je suis sur la bonne voie… c'est beau d'y croire !

Et vous, à quel âge avez-vous commencé ? Est-ce que ça prend une grosse partie de votre temps et de votre vie ?

 

J'espère que toutes vos pendules sont à l'heure d'hiver ... je vous fais des bisoux Doubs ... une tempête est annoncée soyons vigilant ... mon pompier est de garde espérons qu'il n'y ait pas trop de dégats pour l'instant tout est calme le ciel est dégagé le soleil à l'horizon ...!!!......

 

 

 AIMP9.jpeg

 

 

 


Repost 0
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 04:35

 

 

P1000320.JPG

 

 

« La liberté c’est la possibilité d’être et non l’obligation d’être. » René Magritte

Je pense que notre vie prend un tout autre sens si nous décidons de vivre selon le mode « Etre ».  Etre attentif à ce que nous ressentons, à ce que l’on donne, à ce que l’on reçoit (amour, attention, affection).  

Arrêtons-nous de courir, de penser à ce que nous devrons faire demain ou acheter pour être satisfaits. Prenons le temps d’une ballade de regarder la nature très changeante à cette saison, de caresser un chat qui n’attend que nos caresses, de répondre à un merle qui gazouille à la vie, d’être soi même l’instant d’une parenthèse de vie …

S’arrêter quelques instants et « Etre », là, ici, maintenant.  Allons puiser les vraies richesses qui sont enfouies en nous. N’ayons plus peur de ce que nous ressentons et réfléchissons sur ce dont nous avons réellement besoin pour « Etre »…

 

Je vous invite à découvrir la chanson « Avoir et être » d’Yves Duteil :

 

Loin des vieux livres de grammaire,

Ecoutez comment un beau soir,

Ma mère m’enseigna les mystères

Du verbe être et verbe avoir.

Parmi mes meilleurs auxiliaires,

Il est deux verbes originaux.

Avoir et être étaient deux frères

Que j’ai connus dès le berceau.

Bien qu’opposés de caractère,

On pouvait les croire jumeaux,

Tant leur histoire est singulière.

Mais ces deux frères étaient rivaux.  

Ce qu’avoir aurait voulu être,

Etre voulait toujours l’avoir.

A ne vouloir ni dieu ni maître,

Le verbe être s’est fait avoir.

Son frère Avoir était en banque

Et faisait un grand numéro,

Alors qu’être, toujours en manque

Souffrait beaucoup de son égo.

Pendant qu’être apprenait à lire

Et faisait ses humanités,

De son côté sans rien lui dire

Avoir apprenait à compter.

Et il amassait des fortunes

En avoirs, en liquidités,

Pendant qu’être, un peu dans la lune

S’était laissé déposséder.

Avoir était ostentatoire

Lorsqu’il se montrait généreux,

Être en revanche, et c’est notoire,

Est bien souvent présomptueux.

Avoir voyage en classe affaires.

Il met tous ses titres à l’abri.

Alors qu’être est plus débonnaire,

Il ne gardera rien pour lui.

Sa richesse est tout intérieure,

Ce sont les choses de l’esprit.

Le verbe être est tout en pudeur

Et sa noblesse est à ce prix.

Un jour à force de chimères

Pour parvenir à un accord,

Entre verbes ça peut se faire,

Ils conjuguèrent leurs efforts.

Et pour ne pas perdre la face

Au milieu des mots rassemblés,

Ils se sont répartis les tâches

Pour enfin se réconcilier.

Le verbe avoir a besoin d’être

Parce qu’être, c’est exister.

Le verbe être a besoin d’avoir

 Pour enrichir ses bons côtés.

Et de palabres interminables

En arguties alambiquées,

Nos deux frères inséparables

Ont pu être et avoir été.

 

 

 



Repost 0
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 05:23

 

 

P1000324.JPG

 

 

« Peu importe le chemin : tous les chemins se valent. L'important est de suivre un chemin qui a du cœur. » Carlos Castaneda

On a jamais autant parlé du cannabis … et voilà  GW Pharmaceuticals, la «  biopharma  » fabricant Sativex®, un médicament sous forme de pulvérisation buccale, à base de cannabis et utilisé dans le traitement de la spasticité dans la sclérose en plaques (SEP) annonce l’arrivée prochaine de son médicament sur le marché français.

Le laboratoire annonce travailler avec l’Agence nationale française du médicament (ANSM) qui devrait ensuite émettre une autorisation de mise sur le marché (AMM).

Sativex est la seule préparation pharmacologique à avoir reçu une AMM et est aujourd’hui approuvé pour le traitement de la spasticité MS dans 22 pays, dont 17 pays en Europe.

Le médicament est actuellement disponible sur ordonnance au Royaume-Uni, Espagne, Allemagne, Canada, Danemark, Norvège, Israël, l’Autriche, la Pologne, la Suède, l’Italie et la Finlande et se prépare à la mise sur le marché pour 8 autres pays européens. Le laboratoire Almirall sera en charge du lancement du Sativex en France.

Ses résultats d’efficacité restent néanmoins controversés.

Ainsi, «aucune preuve solide de l’efficacité antispastique de l’extrait de cannabis dans le traitement de la sclérose en plaques (SEP) » affirme cette revue des données scientifiques publiée en décembre 2012 dans le Drug and Therapeutics Bulletin (BMJ). Cette analyse suggère en effet que l’extrait de cannabis Sativex, dérivé de plants de cannabis et contenant pratiquement les mêmes teneurs en THC (tétrahydrocannabinol) et en CBD (cannabidiol) que le cannabis, montre peu d’efficacité, en réalité, pour le traitement de la spasticité dans la SEP.

Sativex est également en cours d’essais cliniques de phase 3 dans le traitement de la douleur chez les personnes atteintes d’un cancer avancé.

Alors que l’on soit pour ou contre à des fins thérapeutiques pourquoi pas !!!

 

 

Bonne fin de semaine à vous que le soleil soit encore au rendez vous et nous offre comme hier 27° … bisoux Doubs …

 


Repost 0
Published by Doucinette - dans Coups de Coeur
commenter cet article
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 05:44

 

 

2fb7e387e345d7ce6f6649b8834114e6.jpg

 

« Être soi-même dans un monde qui essaie constamment de faire de vous quelqu’un de différent est le plus grand des accomplissement ». Ralph Waldo Emerson

 

Comment ne pas dire tout simplement oui … chacun a le droit d’être sans rien faire de particulier, il suffit juste d’accorder une attention à l’instant présent… hier une belle journée « nanas » à « shopinner » et à buller aux thermes … toucher de près la détente, se libérer petit à petit des tracas quotidiens … et maximiser les bénéfices de l’eau …

Cerise sur le gateau fous rire et partage … j’en veux encore …

 


 

 

Repost 0
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 05:12

 

 

0o.jpg

 

« La meilleure des douches ne nous lave pas de toutes nos humeurs… »

 

Se laver moins serait en passe de devenir la tendance responsable mais aussi beauté à adopter. Le Daily Mail ainsi que le magazine allemand Stylebook entre autres se sont penchés sur cette mode qui consiste à se laver moins souvent, soit dans l’idéal du concept, une fois par semaine !

La tendance Cleansing reduction (réduction de lavage) prend une ampleur tellement considérable qu’elle devient un véritable phénomène. Le principe est simple, pour des raisons environnementales, de santé et de beauté, il faudrait se laver environ une fois par semaine, pas plus.

Exit donc les douches quotidiennes et le lavage de cheveux, place à une vision rétro de la propreté. Car en effet se laver tous les jours est finalement un phénomène relativement récent puisqu’il y a une cinquantaine d’années en arrière, prendre un à deux bains par semaine entrait dans la normalité.

 

C’est une évidence, moins de temps passé sous la douche réduit la consommation d’eau et d’énergie, ce qui constitue un véritable geste écologique pour les militants. Economiser de l’eau c’est aussi réduire son empreinte carbone, de quoi aider à prévenir le réchauffement planétaire. Aujourd'hui d'après le Daily Mail, 41% des hommes britanniques et 33% des femmes ne se lavent pas tous les jours, notamment par souci environnemental.

 

Les dermatologues sont unanimes, se laver trop souvent abîme la peau et détruit les barrières naturelles aux infections. D’après une étude de l’université de Californie se laver trop souvent perturbe la flore naturelle de la peau et les sécrétions protectrices de celle-ci ce qui nous rend plus vulnérable aux agressions extérieures. Pour les cheveux également, il est conseillé de ne se laver qu’une à deux fois la tête par semaine. Laver trop souvent sa crinière assèche le cheveu et agresse la peau qui sécrète encore plus de sébum.

Les stars s’y mettent sérieusement

Angelina Jolie le clame haut et fort depuis de nombreuses années, elle ne se lave qu’une fois par semaine en prenant un bain. Kristen Stevart, le Prince Harry, Jessica Simpson ou encore les jumelles Olsen sont également catégoriques, pour des cheveux propres sans gaspiller de l'eau, rien de mieux que le shampoing sec !

Je ne sais pas si vous adhérez en tout cas moi je ne suivrai pas cette mode c’est certain et quand je vois ma conso d’eau mes nanas ne sont pas prêtes à le faire aussi … et vous ???

 

Je me dépèche mon ptit café m’attend, ma douche aussi et cette après midi détente aux thermes en Allemagne avec une amie et la Puce qui est accompagnée de sa meilleure copine … Un moment entre nanas qui s'annonce top !!!

 

 

Repost 0
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 05:49

 

 

p2.jpg

 

 

« Le vinaigre nourrit de très petites anguilles, sur lesquelles vous pourrez pousser plus loin vos expériences … »

J’utilise pour ma vinaigrette de l’huile d’olive de Nyons et du vinaigre balsamique et, on peut dire que ce dernier se distingue. 
Avec son goût acidulé et sa couleur foncée, il est la star des salades quand on regarde les émissions « cuisine » et les nouveaux livres sur le sujet ! Malheureusement, pour obtenir sa teinte brune, il a été coloré avec du « caramel » qui est en fait un colorant classé parmi les cancérigènes possibles.

Pas d’angoisse cependant : à moins de consommer des quantités déraisonnables, vous ne courez aucun risque !

Le vinaigre a donc des atouts santé bien réels, et prouvés scientifiquement (diminution de la tension...). Le principal, c’est une diminution de la glycémie, la quantité de sucre dans le sang. Consommer une petite quantité de vinaigre (10 grammes) avec un repas riche en sucres va limiter l’augmentation de la glycémie.

Rappelez-vous aussi que le vinaigre balsamique est beaucoup plus riche en sucre que ses congénères. Et c’est encore pire pour les « crèmes » balsamiques, qui sont de vrais sirops. Là aussi, la modération est la clé…

Quelques gouttes suffisent à donner une belle couleur à la sauce et un goût qui ravie les papilles !

 

 

Repost 0
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 05:27

 

 

aa12-.jpg

 

«La croyance populaire est parfois plus néfaste que la vérité ! »

 

Le four à micro-ondes est devenu un élément central dans nos cuisines, que ce soit au bureau ou à la maison.

Mais certains craignent que le micro-ondes soit néfaste pour la santé.

Info ou intox ? Le point avec cette nouvelle étude sur les risques et précautions d'usage. 

Aujourd’hui, il est devenu le compagnon indispensable des journées surchargées et autres repas pris sur le pouce. Grâce à l’utilisation de rayonnements électromagnétiques de haute fréquence (micro-ondes), qui se transforment en chaleur au contact des aliments, il permet de cuire et de réchauffer facilement et rapidement de bons petits plats.


Le boîtier et la porte du four retiennent la grande majorité du rayonnement à l’intérieur de l’appareil. Seule une petite partie s’échappe sous forme de rayonnement de fuite mais la loi impose une norme stricte aux fabricants. Ainsi, des tests menés par des Associations de consommateurs (Test-achats) montrent que les fuites sont en général de 10 à 100 fois inférieures à la norme autorisée. Plutôt rassurant donc...

Si l’on observe parfois des intensités de rayonnement relativement élevées à la surface du four, celles-ci décroissent rapidement lorsqu’on s’éloigne : elles sont déjà dix fois inférieures à la norme dès qu’on se tient à 30 cm du four. Encore faut-il évidemment un appareil en bon état ! En cas de défectuosité, d’encrassement des joints d’étanchéité ou de vitre fendue, le rayonnement de fuite peut devenir plus élevé.

Il convient également d’utiliser des contenants adaptés pour éviter toute toxicité. Ainsi, l’ANSES rappelle que le réchauffement dans certains contenants en plastique peut exposer à une source de bisphénol A – un perturbateur endocrinien.

Au final, le plus grand danger est le risque de brûlures ! C’est pourquoi il est important de respecter les indications de préparation indiquées sur les emballages comme le temps et le degré de cuisson, le fait de mélanger ou de couvrir les aliments, 

Mais s’il est souvent perçu comme un ennemi de notre santé, c’est surtout parce qu’il nous sert en général à réchauffer des plats préparés et autres junk food surgelées !

Pourtant la cuisson il préserve la valeur nutritionnelles des aliments, parfois davantage qu’une cuisson « classique » qui nécessite souvent plus d’eau et dilue une partie des vitamines.

Et réchauffer un plat de pâtes est bien meilleur que les faire revenir dans l’huile d’olive ou ½ livre de beurre !

 

 

Repost 0
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 05:16

 

sourire-de-france.jpg

 

« Un sourire sincère touche en nous quelque chose d’essentiel : notre sensibilité innée à la bonté »… Dalaï-Lama

« Un sourire peut créer une amitié, un regard peut sauver une relation, une personne souriante peut changer ta vie … »

 

Sourire ! Coquin, narquois, carnassier, glamour, conquérant, complice, épanoui de l’amoureux, gêné du timide, serein de Bouddha…

Personne n’y est indifférent ! Le psychologue Paul Ekman a recensé dix-neuf sourires.

N'innombrables études le prouvent : Sourire nous rend plus beaux, plus aimables affirme Nicolas Guéguen, dans son ouvrage « Pourquoi faut-il sourire si l’on n’est pas beau ? ».

Une autre étude de l’université de Penn State avance: sourire nous fait paraître plus compétent, en envoyant le signe d’une solide confiance en soi. Paul Ekman a également prouvé que les personnes qui sourient, ont non seulement de meilleures relations sociales, mais sont aussi plus heureuses. A une seule condition : le sourire doit être sincère.. Le fameux sourire de Duchenne.

Il n’en reste pas moins que forcé ou spontané, pour notre cerveau, le sourire reste un déclencheur de bonne humeur.

Des chercheuses de l'université du Kansas (USA) Tara Kraft et Sarah Pressman ont découvert qu’en cas de tristesse ou de stress, il suffit de se forcer à sourire 60 secondes pour que notre cerveau reçoive un message positif et provoque une baisse de production des hormones du stress - le cortisol-  et une augmentation de celles qui favorisent la bonne humeur- endorphines: dopamine, ocytocine- avec pour conséquences de ralentir le rythme cardiaque et d’abaisser la pression artérielle.

Des chercheurs anglais ont découvert qu’un sourire stimule autant le cerveau qu’une grande consommation de chocolat. Avis au chocolat addict: Souriez !

Et même si c’est un dimanche pluvieux souriez à la vie, à votre famille, votre voisin qui lui fait toujours la g…e, à tous les maux …

Avec un grand sourire je vais prendre mon petit déjeuner et vous envoie des bisoux Doubs …

 le-sourire.jpg

 


Repost 0
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 06:13

lombok2.jpg

 

« Le corps d’une femme s’épanouit sous les caresses. Celles qui ne sont pas câlinées se fanent, se fripent, se dessèchent. »

Voilà une nouvelle très surprenante ce matin aux Etats-Unis, dans le Wisconsin, une maison à câlins devrait ouvrir ses portes très prochainement.

Le principe ? Se faire dorloter par des jeunes femmes en cas de baisse de moral. Zoom sur un concept plutôt étrange.

Déception amoureuse, sentiment de solitude ou manque d’affection, direction la « Snuggle House » (comprenez la maison à câlins) dans la ville de Madison, dans le Wisconsin.

Attention, il ne s’agit en aucun cas d’une maison close où sexe et débauche s’entrelacent. Les hommes sont invités à se faire uniquement câliner par une jeune femme ayant entre 20 et 30 ans.

Pour éviter tous malentendus et débordements, la maison à câlins sera entièrement sécurisée afin que les employées ne risquent rien. En effet, toutes les chambres seront équipées de caméras de surveillance et disposeront d’un  « panic buttons » à activer si le client a les mains un peu trop baladeuses.

Mais ce projet n’enchante pas tout le monde, notamment les habitants de Madison selon l’avocate, Jennifer Zilavy, en charge du dossier : « L’inquiétude principale des habitants de la ville est qu’ils ne veulent pas voir une maison de prostitution s’ouvrir ».

Au Japon, une maison à câlins appelé « le café Soineya » a déjà ouvert ses portes en janvier dernier. Si le principe est le même que celle qui devrait voir le jour outre-Atlantique, les clients en manque d’affection ont la possibilité de choisir la tenue de celles qui les réconforteront. Déguisement coquin ou simple nuisette, l’attraction corporelle et sexuelle est donc bel et bien présente.

Côté tarif, le prix de départ est fixé à 50 euros. Les extras tels que les changements de tenues des « câlineuses » ou encore les caresses de tête sont en supplément.

 

Sur ces calins je vous souhaite un beau samedi ... une belle journée d'automne ensoleillée... bisoux Doubs ... 

 


 

Repost 0
Published by Doucinette - dans Mes Coquineries ...
commenter cet article

Présentation

  • : Doucinette pas si douce que ça !!
  • Doucinette pas si douce que ça !!
  • : Quelques bribes de vie d'une maman la quarantaine et des brouettes avec ses humeurs, ses passions, ses questions existentielles ...
  • Contact

  • Doucinette
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...

Horloge

Recherche