Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 07:34

 

 

tumblr_mvnjz1Taka1suw2mfo1_500.jpg

 

 

 

"La vie doit être sans frustration à nous de faire les bons choix..."

Une étude vient de démontrer que les Français ne consommeraient que 6,3 kilos de chocolat. Derrière l’Allemagne et l’Angleterre, ils ne sont visiblement pas les plus gourmands.

Comment expliquer cette stagnation de la consommation de chocolat en France ?

À l’approche des fêtes de fin d’année, la consommation de chocolat en France reste très stable. Si le chocolat est une douceur dans laquelle on se réfugie, il semble toutefois que les Français en consomment de façon très raisonnable. Mais le marché «n’a pas chuté », rassure Florence Pradier, secrétaire générale du syndicat du chocolat.

Le marché français reste en dessous de la croissance mondiale qui est de 2%. Y a t-il un rapport avec l’étude qui dit que les Françaises seraient les femmes les plus minces d’Europe ou bien les Français seraient t-ils tout simplement peu gourmands ?

Face à ces questions, Florence Pradier explique que les consommateurs français sont de petits consommateurs, préférant le chocolat « fort en cacao » c’est-à-dire le chocolat noir au chocolat au lait ou bien encore au chocolat blanc. La qualité du chocolat prime sur la quantité avalée.

Pourtant, cette pépite noire riche en magnésium possède des vertus anti-fatigue et anti-stress et apporte une dose d’énergie qui n’est pas inutile dans cette période d’hiver. Vous pouvez donc craquer pour un ou deux carrés !

 

Mais figurez-vous qu’entre dire adieu au chocolat ou bye-bye au sexe, certaines femmes n’hésitent pas longtemps… 22% des femmes ont déclaré que le chocolat était la dernière chose dont elles pourraient se passer. Les répondants devaient choisir parmi les propositions suivantes, « ce que vous auriez le plus de mal à abandonner pendant un mois » : chocolat, alcool, sexe, dire des gros mots, céréales, produits laitiers, viande, caféine, autre.

Les plaisirs de la chair ne parviennent pas à égaler ceux des papilles, puisque seulement 9% des 1 000 femmes interrogées estiment qu’elles auraient du mal à se passer de sexe pendant un mois.

 

Vous par exemple, de quoi ne pourriez-vous absolument pas vous passer durant un mois entier ? 

 

Je n'ose pas penser devoir faire un choix durant un mois .... bon dimanche à vous qui passez bisoux Doubs ...

 


Repost 0
Published by Doucinette - dans Mes Coquineries ...
commenter cet article
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 05:50

 

tumblr_mveotsrcSo1r71b95o1_500.jpg

 

« Les choses ne changent pas, change ta façon de les voir, cela suffit. » Lao Tseu

 

Au fil de mes pas j’invite l’évasion dans mon quotidien de Maman …

J’ouvre petit à petit les vannes fermées de la sérénité même si elle reste relative….

Je m’émerveille d’un pommier m’offrant encore une offrande rouge, le tapis qui craque sous mes pas des feuilles des arbres alentours illuminées par le soleil… l’eau calme et scintillante d’une après midi sans but… un coeur au détour d'un chemin comme un signe du destin ... 

Le temps s’arrête, je le laisse glisser sur mon moi, j’immortalise l’instant assise sur un banc, je le garde en mémoire pour les mauvais jours …

 

Que votre journée soit belle bisoux Doubs ... malgré le froid, la pluie ou la neige...

 

 


 

 

 

Repost 0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 05:52

 

 

show_image_in_imgtag--3-.jpg

 

"Les vitamines en bocaux c'est comme l'amour en conserve faut toujours se méfier ...."

 

Connaissez-vous les Nergi ????? En fait, son véritable nom est kiwaï ou kiwi de Sibérie ou encore kiwi d’été et c’est une plante grimpante, l’Actinidia arguta, de la même famille des Actinidiaceae, la même que celle du kiwi (groseille de Chine) que nous connaissons depuis longtemps.

Vous est-il un jour passé par la tête l’idée de manger un kiwi sans l’éplucher ? Avec le Baby Kiwi Nergi c’est désormais possible. Produit de l’innovation variétale et de la maitrise de la mise en culture, le baby kiwi Nergi part à la conquête des marchés, en France et à l’international.

 KIWAI.jpg  

Importé en France depuis 2011, ce fruit aussi appelé Kiwaï, est plus petit que son grand frère, le kiwi, et peut être mangé sans être épluché.
De la taille d’un raisin, doté d’une peau lisse, fine et comestible, sans noyau ou pépin, Nergi est le fruit prêt à manger par excellence. Riche en vitamines, minéraux et anti-oxydants, Nergi est un véritable bien fait pour la santé !

Nergi est né de croisements qui offre des fruits à la saveur douce et sucrée, un épiderme plus ferme et riche en fibres, une meilleure conservation dans le temps.
Lors de tests, Nergi a été plébiscité par les consommateurs qui l’ont apprécié dans 87% des cas. Les perceptions favorables de Nergi : nomade, destiné à toute la famille, sain, de qualité. Un produit idéal pour le snacking. 

 nergi.jpg

 

Les fruits produits par cette liane sont de la taille d’une tomate cerise et ils poussent en grappe, comme du raisin. Leur peau est lisse, verte tirant sur le jaune, douce et comestible. L’intérieur est moelleux, la chair, un peu acide, ressemble furieusement à celle de son cousin, le kiwi.

Les plants d’Actinidia arguta ont été mis au point en Nouvelle-Zélande. Une société française du sud-ouest s’en est assurée l’exclusivité et planté un verger expérimental en 2007. Les résultats furent bons et comme il fallait donner un second souffle au kiwi devenu banal - et victime de maladies - on a planté le Kiwaï sur une centaine d’hectares. Qui produisent cette année de quoi remplir 1 million de barquettes de 125 g à 2,50 / 3 € chacune.

Une agence de publicité a trouvé ce nom de Nergi car, bien sûr, si on gardait ce nom de kiwaï, ça ne marcherait pas. Atouts marketing, le nom de Nergi véhicule des valeurs de dynamisne, de vitalité et d’énergie, et comme ce fruit est riche en vitamine C, c’est tout bon pour bien le vendre.

Une barquette de 125 g à 3 €, ça fait un fruit à 24 € le kilo.

 

Vous pouvez vous amuser à goûter ce nouveau Nergi mais sachez qu’une barquette ne se conserve que 2 à 3 jours au réfrigérateur. A ce prix là, pas question de gâcher, mangez-les tout de suite !

Bonne dégustation, bonne journée à vous bisoux Doubs ...

 

 


 

 

 

Repost 0
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 06:41

 

 

39556c74a2da08fa1e363525f6a8e10f.jpg

 

 

« Au lieu de vous miner si vous n'atteignez pas la perfection, regardez ce que vous avez accompli, et vous verrez que c'est déjà beaucoup... »

 


«Je le croirai lorsque je le verrai». Qu'est-ce qui cloche dans cette phrase?

     Il faudrait tout simplement l'inverser et lire: «Lorsque j'y croirai, je le verrai». Oui, lorsque l'on croit en quelque chose, on lui donne vie!

     Il devient donc primordial de faire la liste des choses auxquelles je crois à notre sujet, à propos de nos talents et de nos forces à accomplir et réaliser des projets. Nous entretenons trop souvent de fausses croyances sur nous-mêmes et la plupart du temps à notre propre insu. Il est aussi facile de voir les choses de façon positive et de dire «je peux» au lieu de «j'en suis incapable», et «je suis» plutôt que «je ne suis pas». Et ne jamais oublier, que toutes les décisions ne tiennent qu'à nous.

     Il existe une histoire à propos d'un train qui a besoin d'aide pour gravir une côte abrupte. Il demande main-forte à de puissantes locomotives qu'il croise, mais n'essuie que des refus. Enfin, une petite locomotive accroche les wagons en difficulté et commence son ascension en se disant: «Je crois que je peux, je crois que je peux.». Et elle continue de grimper de plus en plus difficilement en répétant toujours la même phrase. Elle atteint enfin le sommet et dit triomphalement: «Je savais que j'en étais capable

 

     Alors, je pense vraiment qu’il faut croire en soi et se souvenir de la petite locomotive…

 

 


Repost 0
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 06:36

 

 

tumblr_lyrllpgKXi1r1nydzo1_500.jpg

 

 

« La gentillesse est une seconde nature on nait avec ... on meurt gentil c’est ainsi … »

 

Anniversaires, commémorations, grandes causes, des journées de quelque chose, il suffit de donner un coup de pied dans un calendrier pour qu’il en tombe autant que des feuilles en automne.

Celle-ci a le mérite d’apporter une note réjouissante à un novembre communément maussade.

Aujourd’hui 13 novembre, c’est la journée de la gentillesse merveilleux hein !!, une vertu trop longtemps méprisée qu’il est grand temps de réhabiliter.

Réhabiliter la gentillesse ? Je vois déjà fuser les objections cyniques affublées d’épithètes condescendants genre binousours et autres vérités universelles auto-complaisantes du type trop-bon-trop-con, qui dédouanent du moindre effort pour se comporter de façon amère avec ses contemporains. J’entends souvent  « tu es trop gentille » mais faut il être méchant dans ce monde pour être entendu !

 
Alors commençons par une distinction essentielle: celle entre la gentillesse serpillière, la gentillesse prison et la gentillesse tout court. Cette dernière étant la seule vraie forme d’amabilité bienveillante et assertive, le reste étant des expressions d’un égo fragile en quête de reconnaissance. Bref, voici comment renouer avec la vraie gentillesse, qui est à la fois compétence relationnelle et source de vitamines mentales, pour sortir de la fausse gentillesse des jeux de pouvoir version triangle de Karpman…

 

La gentillesse serpillière …c’est quand l’égo préfère qualifier de gentillesse son incapacité à exprimer ses besoins, ses opinions et ses désirs. Dire non. refuser de prendre en charge quelque chose dont on se passerait aussi volontiers que d’attraper la rougeole.

Bref: à s’affirmer.

Ceci n’a rien à voir avec de la gentillesse, c’est une forme de soumission volontaire par crainte des conséquences relationnelles, et donc par besoin de reconnaissance. En d’autres termes: de peur de froisser, de ne pas être aimé. De façon générale, nous trouvons rarement “gentils” les gens à qui nous pouvons imposer toutes nos volontés. Plus ou moins consciemment, nous abusons de leur côté serpillière, sans leur en être reconnaissants.

Il s’agit donc plutôt d’un comportement victime/persécuteur ou d’un message contraignant « fais plaisir » qui cache un besoin d’affirmation ou de reconnaissance mal comblé…

 

La gentillesse prison cette pseudo générosité qui n’est jamais gratuite, qui attend le renvoi d’ascenseur, qui exige la réciprocité, qui réclame son ROI. Le service rendu essentiellement dans le but de rendre redevable, et qui n’oublie pas de le rappeler lorsqu’il vient chercher son du “avec tout ce que j’ai fait pour toi” et autres “moi, quand tu as eu besoin de moi, je n’ai pas hésité une seconde”. Ce comportement n’a rien à voir avec de la gentillesse, c’est une forme de manipulation qui emprisonne l’autre dans se redevabilité: l’exigence d’un donnant-donnant sans qu’il y ait eu d’accord mutuel.

 C’est aussi la fausse gentillesse de celui qui se pose en chevalier blanc donnant des conseils pour le bien de l’autre mais qui en réalité lui impose ses jugements et ses idées reçues.  

 La vraie gentillesse c’est tout simplement cet acte désintéressé gratuit et bienveillant qui fait du bien autant à l’envoyeur qu’au destinataire, justement parce qu’il est gratuit. Il n’attend rien en retour, il n’impose rien, il n’a pas d’autre conséquence que ce qu’il est.

  Evidemment, vous, moi et même les autres, nous sommes gentils toute l’année, nous n’avons pas besoin d’une journée particulière pour ça. En même temps, l’être un peu plus que d’habitude, faire preuve de gentillesse délibérément, gratuitement, c’est l’occasion de faire bien davantage l’expérience de ses nombreux bénéfices, autant sur l’humeur que sur le comportement et la santé.

 Au delà de ses vertus pour la santé, la gentillesse est donc aussi une compétence relationnelle, car elle prend en compte les désirs et besoin de l’autre en même temps que les siens propres, sans les hiérarchiser, sans rien attendre en retour, et sans se laisser marcher sur les péniches. Et cette compétence s’exerce autant envers soi-même qu’envers les autres, favorisant ainsi des relations saines, sans frustration, rancoeurs ou tentations de prises de pouvoir. Ce qui, appliqué à la vie professionnelle, génère davantage de bien-être et de plaisir au travail.

Qui dit mieux?

  Alors profitons de la journée de la gentillesse pour en faire un art de vivre. Et peut-être susciter davantage de gentillesse collective, plus propice à la collaboration, à la coopération, à l’entraide et à la solidarité. Cette alternative repose essentiellement sur une assertivité bienveillante, dans l’accueil de l’autre.

 Prévenance, tendresse, amabilité, attention, obligeance, douceur, bonté, engagement, implication, aide, coup de main, la gentillesse peut prendre bien des formes: à chacun d’entre nous de choisir la sienne. 

 

Et vous, c’est quand la dernière fois où vous avez fait preuve d’une véritable gentillesse ?
Qu’avez-vous fait ? C’est quand, la prochaine fois ? Qu’allez-vous faire ?...

Belle journée je vous envoie avec toute ma gentillesse des bisoux Doubs ....

 


 

 


Repost 0
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 06:05

 

 

0-5.png

 

"Je ne suis ni mes pensées, ni mes émotions, ni mes perceptions sensorielles, ni mes expériences. Je ne suis pas le contenu de ma vie. Je suis l'espace dans lequel tout se produit. Je suis la conscience.

Je suis le Présent. Je suis Moi." Eckhart TOLLE

 

Qu’est-ce que je veux. Qu’est-ce qui me motive, me fait vibrer, me fait vivre. On ne prend pas toujours le temps de se poser ces questions. Qu’est-ce qui me fait avancer. Qu’est-ce j’ai envie de dévoiler, de partager. De transmettre. On n’en prend pas le temps car souvent, on attend que ce soit les situations qui nous rappellent à l’ordre. Que les moments nous permettent de nous mettre en condition, d’agir, de nous révéler. On attend que la vie nous provoque, nous frôle, nous bouscule. Et un matin on prend une grande décision c’est décidé on avance, on file droit devant en aimant, en tempêtant parfois, en se bousculant… on s’attarde sur l’instant on suit les directions qui nous semblent les meilleures, les plus constructives et surtout on devient efficace …

 


Repost 0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 06:53

 

 

tumblr_mtwfyjHsNu1s7jyifo1_500.jpg

 

" Écrire c'est exprimer cette part de soi qu'on découvre chez autrui, cette part d'autrui qu'on reconnaît en soi-même. "

S’aimer soi-même n'est pas synonyme d'égoïsme ou de narcissisme; c'est plutôt la reconnaissance du fait que nous sommes tous uniques.

Il faut savoir se concentrer sur nos bons côtés, et non seulement les mauvais. De cette façon, il est plus facile de transformer le négatif en positif parce que l’on cesse de culpabiliser et de se sentir inutile. On découvre son immense potentiel. D'ailleurs, c'est d'abord en s’aimant soi-même que l’on peut ensuite aimer les autres...

 

Par l’écriture on se livre un peu, beaucoup parfois … on vit les mêmes choses qu’untel alors que tout était bien caché dans notre temple intérieur … c’est aussi cela le secret de l’écriture …

 


 


Repost 0
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 07:06

 

 

tumblr_msj0jeciqg1s9bdb8o1_500.jpg

 

« Si tu comprends, les choses sont comme elles sont.  Si tu ne comprends pas, les choses sont comme elles sont. Si enfin tu comprends les raisons de ces choses tu vas vers un meilleur avenir… » 

Même si l’on ne comprend pas toujours le pourquoi des choses dans l’instant, il y a toujours une explication.

Le moment de sa découverte ne dépend pas toujours de nous mais du hasard, des circonstances ou d’une longue réflexion pour comprendre les faits… mais on finit toujours par comprendre lorsqu’on accepte la totalité de la situation, lorsqu’on analyse et se renseigne auprès de personnes compétentes…

 

À quoi ça sert de me battre contre mes kilos alors que je n’ai aucun contrôle à cause du DIU Minerva. Sauf, accepter pour l’instant, jusqu’au 9 décembre où enfin je l’enleverai.

C’est dur à avaler, mais c’est ainsi ! Je dis ça sans être défaitiste, mais simplement réaliste. Il y a des choses que l’on peut changer maintenant et certaines plus tard et d’autres jamais ! Moi je reprends mon corps en main …

 

Je ne veux plus subir les effets secondaires perte de cheveux à la grande surprise de ma coiffeuse (depuis ma dernière grossesse j’ai toujours eu le cheveu épais), prise de poids qui résiste au sport et à un équilibre alimentaire, hypertension impossible à réguler et stabiliser… je ne vais pas tout vous énumérer car la liste est longue … et finalement je suis en colère contre les gynécos qui sont loin d'informer les patientes sur les effets secondaires ... ils vantent les avantages les règles deviennent inexistantes (ça c'est le pied) ... mais surtout ne parlent pas de tous les soucis qu'il engendre et l'irritabilité en fait partie mais là je n'ai pas besoin d'un stérilet pour l'avoir na !!!

 

Bon dimanche à vous ... merci pour les messages pour ma grande ici ou ailleurs bisoux Doubs ... pluvieux et venteux ...

 


 


Repost 0
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 06:47

 

 

tumblr_mve335xFU61qbo2b6o1_500.jpg

 

 

Aureline, ma Fille,

 

Qui aurait pu croire que la petite fille malicieuse

Qui nous faisait tant rire devienne

Cette belle jeune fille de 21 ans ?

Vieillir ce n’est pas facile !

Mais pour t’aider à franchir ce cap

si  difficile des 21 ans,  sois assurée

que tu n’en parais encore que 20,

Et si cela ne suffit pas à te consoler

dis-toi que la sagesse vient avec l’âge 

N’oublie pas avant de souffler tes bougies  

Pense aux vœux que tu voudrais réaliser  

Une belle vie à toi j’espère

Que les semences de ton bonheur

en ce jour anniversaire s'envolent

et contaminent tout le monde …

 

Ta Maman qui t'aime ... 

 

 


 

 

Repost 0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 07:11

 

IT-TE907WWAGWQKIT-1-product.jpg



Que pouvons-nous changer de tout ce que nous sommes ?
Si Dieu a fait son nid dans nos entrailles d'hommes
C'est qu'il a jugé bon, sain, vivant et utile
Ce qu'il a fait de nous. Rien n'est vain et stérile !

S'aimer, c'est s'accepter, dans le clair et l'obscur
Que la vie a serti ensemble dans nos murs.
Le monde que nous sommes doit d'abord se construire
Pour déborder enfin, se donner et séduire.

S'aimer, c'est s'apaiser. C'est le plus beau cadeau
Que la vie peut donner pour porter son fardeau.
Plus besoin de courir après quoi que ce soit.
Tout va bien dans ce coeur blotti au fond de soi.

Je suis ce que je suis dit l'être en notre intime.
Je veux montrer mes cimes autant que mes abîmes.
Fait le dernier combat : acceptes le divin
Ainsi que Dieu le fit, angélique ou malin.

Laisse-moi exister au fil de chaque saison.
N'aie plus peur de tes morts, tes naissances, tes moissons.
Révèle ce qui est comme autant de talent.
Presse-toi mon ami, tu as très peu de temps.

Vis, cours, aimes, danse, trébuches, tombe et relève-toi.
Ose-toi, crée, détruit, c'est toujours le bon choix !
Fait confiance et respires, la Vie aime et se joue.
Et ne t'inquiètes point : le vent emporte tout !



Chistian Boscus

Repost 0

Présentation

  • : Doucinette pas si douce que ça !!
  • Doucinette pas si douce que ça !!
  • : Quelques bribes de vie d'une maman la quarantaine et des brouettes avec ses humeurs, ses passions, ses questions existentielles ...
  • Contact

  • Doucinette
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...

Horloge

Recherche