Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 06:49

 

 

jsuis-grande.jpg

 

Je ne vais pas vous raconter ma vie à nouveau vous le savez j’ai deux nanas … une ado qui en septembre aura 15 ans et une autre qui fêtera en novembre ses 21 ans … alors le sujet d’aujourdh’ui je connais … la grande a fait une big crise au moment de l’adolescence mais la petite passe pour l’instant le cap sans grand encombre à part qu’elle ne sait pas vraiment vers quelle filière s’orienter après la 3ème

 

Malgré un contexte social et économique peu engageant, la jeune génération ne se laisse pas abattre et garde le moral. C’est ce que soulignent les résultats d’une enquête menée par Ipsos Santé en 2012 pour La Fondation Pfizer. 2/3 des ados se sentent bien dans leur peau  et 73% sont même satisfaits de ce qui leur arrive.
 

«Les jeunes sont en attente de réussir ; ils ont l’avenir devant eux, ce qui leur donne une sensation de pouvoir. Ils sont en appétit et sont dans une position de fond active» explique le Professeur Philippe Jeammet, psychanalyste, psychiatre et Président de la Fondation Pfizer.
 

Chose étonnante, les adultes ne semblent pas partager l’optimisme des jeunes. En effet, 74% d’entre eux estiment que les ados sont plus souvent mal dans leur peau contre 25% des jeunes. 

Comment expliquer un tel décalage de perception entre les générations ? Les ados s’épanouissent-ils à l’école ? Les adultes ne sont-ils pas plus sujets à la «déprime» ?

 

Une impuissance transformée en inquiétude...

«La plupart des adultes sont dans une position où ils sont acteurs de leur vie. Pour autant, une bonne partie d’entre eux a le sentiment que les choses leur échappent. La France n’occupe plus la même place dans le monde car nos valeurs, les façons de nous organiser ne sont plus celles qui sont nécessairement majoritaires… Les adultes se sentent totalement impuissants. Pour contrebalancer cette sensation, les adultes vont, paradoxalement, avoir tendance à adopter une position négative et à renvoyer ce miroir défaitiste aux adolescents» indique le Pr Philippe Jeammet.

«J’ai peur de ne pas pouvoir faire ce que je veux plus tard et de devoir travailler toute ma vie» témoigne Margaux, 17 ans, étudiante en 1ère STG. Cette fameuse pression de la réussite est toujours bien présente chez les adolescents. La faute à qui ? A l’école ? Aux parents ?

«Mes professeurs d’économie, de management et de gestion sont des anciens chefs d’entreprise qui ont une parfaite connaissance du contexte économique actuel. Du coup, ils nous mettent la pression pour qu’on ne rate pas le coche. Ils nous disent de nous bouger pour éviter que notre pays tourne mal. En fait, les générations précédentes nous en demandent beaucoup trop» critique Margaux.

Du côté des parents, aucune relâche possible. «Mon père n’arrête pas de me stresser pour tout : le permis de conduire, les sorties, pire que tout, les résultats à l’école. C’est l’enfer !» avoue julie, 16 ans, lycéenne.

Malgré tout, 71% des ados se sentent bien à l’école et 51% avouent ne pas subir de plein fouet cette pression. Famille, amis et amour restent leur priorité. «C’est de bon augure» s’enthousiasme Philippe Jeammet, Président de la Fondation Pfizer ; «Je crois que la nouvelle génération se sent en familiarité avec l’évolution actuelle du monde. La perte d’autorité verticale et cette explosion des nouveaux moyens de communication et d’information sont vécues comme un plus. Les jeunes se sentent acteurs du changement qui s’opère dans notre société».

87% des ados savent parfaitement vers qui se tourner en cas de coups durs, de difficultés. Amis et famille sont les deux piliers sur lesquels ils peuvent se reposer. 81% des jeunes affirment, en effet, avoir beaucoup d’amis et 87% disent pouvoir parler facilement avec leurs parents. Sur ce point, l’opinion des aînés divergent à nouveau. Seulement 32% d’entre eux pensent que leurs enfants peuvent se confier librement.

«J’ai la chance d’avoir des parents très ouverts avec lesquels je peux aborder beaucoup de sujets. Ma mère qui est coach est ma confidente. Dès qu’il m’arrive un souci, je lui en parle. Bien sûr, ma vie privée de jeune fille ne regarde que moi» témoigne la jeune Margaux.

Perte de foi en l’avenir, moral en berne ou encore mise sous pression, les aînés affichent un certain défaitisme quant au bien être de la jeune génération. Seulement 1 Français sur 4 considère que les ados sont heureux de ce qui leur arrive (contre 71% des jeunes) ; 46% considèrent que les adolescents éprouvent des difficultés à aller vers les autres (contre 24% des jeunes)...
Pour Le Professeur Philippe Jeammet, «la vie est une co-création permanente, il n’y a pas d’existence isolée. Nous n’existons que par rapport aux autres et ça, nous l’oublions trop souvent. Nous avons tous besoin d’un miroir dans lequel percevoir sa valeur, son importance».

Il ne faut pas oublier non plus le nombre croissant de familles recomposées et parfois à l'adolescence pas facile de faire des choix ... de se sentir bien partout ... de savoir s'il faut choisir un parent plutôt qu'un autre surtout un ado c'est plutôt le tout ou rien, car à moitié il ne connait pas !!! ... 

 

Malgré une météo capricieuse je vous souhaite une belle journée bisoux doubs ... 

 

 

 

Etude quantitative Ipsos Santé réalisée pour la Fondation Pfizer auprès de 807 adolescents de 15 à 18 ans et de 822 adultes de 25 ans et plus interrogés Online - du 12 au 19 janvier 2012. 


La Fondation Pfizer pour la santé et le bien-être de l’enfant et de l’adolescent s’implique, depuis plus de 10 ans, dans le soutien et la promotion de projets et d’actions destinés à conduire les jeunes à l'âge adulte dans les meilleures conditions médicales, sociales et sociétales possibles tout en privilégiant une approche de solidarité intergénérationnelle. 
Les Forums Adolescences
 de la Fondation donnent, chaque année, la voix aux adolescents pour aborder des sujets qui les préoccupent.  

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Doucinette pas si douce que ça !!
  • Doucinette pas si douce que ça !!
  • : Quelques bribes de vie d'une maman la quarantaine et des brouettes avec ses humeurs, ses passions, ses questions existentielles ...
  • Contact

  • Doucinette
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...

Horloge

Recherche