Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 05:35

 

 

eclaircie.jpg

 

"Viens je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens..."

 

Comme beaucoup depuis plusieurs jours le principal sujet est « le temps »… Même si ce matin avec un brouillard qui cache l’horizon et bien le soleil est là … Je me suis donc surprise aussi  à parler du temps ! Enfin, de la pluie et du mauvais temps !  

Certes, le manque de soleil et de luminosité me pèse comme vous je suppose … je me questionne. N’ai-je pas de sujet plus passionnant à évoquer ?  Pourquoi me contenter de ce sujet si bateau ? Suis-je devenue subitement météomaniaque ? Les prévisions météorologiques sont regardées par huit Français sur dix ils s’informent quotidiennement à la tv ou sur le net.

Moult chercheurs, anthropologues et ethnologues s’accordent à dire que ce rituel est utile.

 

Les discussions sur la pluie et le beau temps se justifient par la nécessité immédiate d’avoir un sujet de conversation. Les linguistes parlent de la « fonction phatique » du langage, laquelle permet de créer un contact avec son interlocuteur  comme lorsqu’on dit « Allô ? », c'est-à-dire une « sorte de langage par lequel les attaches d’une union sont créées par un simple échange de mots ».

Parler de la pluie et du beau temps est par excellence le sujet de conversation consensuel qui satisfait notre envie de contact et notre désir de communiquer en découvrant que l’autre a les mêmes impressions que nous...

Difficile en ce mois de Mai d’échapper à ce sujet ! La pluie et le froid monopolisent les conversations … Parler cumulus, grêle, Saints de glace,  « il n’y a plus de saison ma bonne dame !! », c’est le présent et l’avenir à court-terme : une temporalité parfaite pour éviter les sujets fâcheux, c’est être certain du consensus.

Le philosophe Emmanuel Lévinas écrivait dans Totalité et Infini « Il est difficile de se taire en présence de quelqu’un ; cette difficulté a son fondement ultime dans cette signification propre du dire quel que soit le dit. Il faut parler de quelque chose, de la pluie et du beau temps, peu importe, parler, répondre à lui (autrui) est déjà répondre de lui. ». C’est donc cela...

L’embarras à rester silencieux devant autrui qui nous fait évoquer les cumulus nimbus et autres stratus, les averses, les giboulées qui sont précoces, le printemps qui n’est plus ce qu’il était, le « on se croirait à la Toussaint » de la boulangère ?

Il semble aussi que nous considérions l’été, le soleil, la chaleur comme une récompense, un eldorado. Le soleil est synonyme de plaisir, de bon temps, d’apéritifs festifs en terrasse, de fêtes dans le jardin, d’amitiés partagées, de vacances, le farniente au soleil, concerts en plein air, de balades à bicyclette où nous prenons le temps de vivre, de profiter. Le soleil et la lumière nous permettent de secréter la précieuse sérotonine, l’hormone du bonheur. Cela explique nos traversée du désert de la forme, nos humeurs grizouillettes, nos baisses de forme lorsque le bel astre nous boude... Le retour du soleil nous rend belles, nous exhibons nos jolies gambettes, nos épaules, nos jolis pieds avec sandales...  Finis les pulls, les doudounes qui nous transforment en bibendum, les bottes, les collants – oui, les dim up, c’est sexy aussi... Avec l’été,  nous sommes légères et court vêtues.

Parler du temps est aussi un moyen d’exprimer métaphoriquement son état intérieur. 

Je vais tenter de valoriser ce temps afin ne pas me griser le quotidien en songeant aux nappes phréatiques qui se remplissent, aux arbres et autres végétaux ... et inventorier du positif...

je raffole de mon parapluie bleue, j'aime le bruit de l'averse sur la terrasse, je profite encore de la chaleur du chauffage, j’amortie mes achats d’hiver au moment des soldes  ... Mais vivement le retour du soleil que l’on se plaigne de la chaleur … !

 

Bon j'espère que celui qui inonde ma chambre de ces rayons va rester tout le week end surtout que le namoureux a terminé sa garde on pourra profiter peut être de la terrasse ... bisoux Doubs à vous qui passez ...

 

N'oubliez de souhaiter une bonne fête à : "A la saint Eric pas de panique le temps fait le cirque ..."

 


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

khanel 18/05/2013 09:15


on va pas payer une rancon quand meme !!!! bon week end

Doucinette 18/05/2013 10:09



On paye déjà assez !!! bon w.e. à toi aussi ...



Présentation

  • : Doucinette pas si douce que ça !!
  • Doucinette pas si douce que ça !!
  • : Quelques bribes de vie d'une maman la quarantaine et des brouettes avec ses humeurs, ses passions, ses questions existentielles ...
  • Contact

  • Doucinette
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...

Horloge

Recherche