Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 06:09

 

 

1383168_542675612478635_2139952950_n.jpg

 

«Etre entendu par l'autre est d'une portée profonde ; c'est ainsi que naît le sentiment de compter à ses yeux, d'être considéré et respecté pour ce que nous sommes. »

 

Connaissez vous cette coutume de : Planter le blé de la Sainte Barbe, 20 jours avant Noël, soit le jour de la Sainte-Barbara, reste une des traditions calendales les plus suivies en Provence et bien d’autres régions.

Cette tradition nous vient de l’époque romaine, et la légende indique que si la germination se fait bien et si le blé est vert, la prochaine moisson sera abondante. 

Afin de ne jamais oublier Sainte Barbe, planter du blé dans 3 coupelles*, le jour de la Sainte Barbe (transformée par l'église en 1969 en Sainte Barbara), le 4 décembre. C'est là le début réel des fêtes calendales (de Noël)...

Lors du réveillon, trois coupelles de blé sont disposées sur la table. Les trois coupelles représentent la trinité, que l'on retrouve également parmi d'autres traditions. La tradition veut que si le blé est bien germé le 25 décembre, la moisson suivante sera bonne. On dit également à cette occasion : Quand le blé est beau l’argent coule à flot …!

 

La richesse des légendes entourant le martyre de Sainte Barbe a suscité diverses croyances et pratiques : les mineurs d’abord mais aussi les artificiers, les salpêtriers, les fondeurs, les couleuvriers, les arquebusiers et bien sûr les pompiers se sont mis sous sa protection. Tous les métiers en rapport avec la foudre et le feu se tournent vers celle-ci mais aussi les fourreurs, les pelletiers et les chapeliers ! Et bien d’autres encore ayant un lien plus ou moins lointain avec la légende de la Sainte Patronne.

Saint Barbe protège de la « mâle-mort » c'est-à-dire la mort sans avoir reçu les derniers sacrements, ce qui interdisait aux fidèles d’être enterrés en chrétiens au Moyen-âge.

Ainsi, les patronages de Sainte Barbe les plus connus furent ceux des mineurs, des canonniers et des pompiers. Elle fut surnommée « la Sainte du feu ».

La fête de la Sainte Barbe chez les pompiers se généralise sous la Troisième République : cérémonie religieuse, banquet et bal étaient de mise. La dimension festive se retrouve dans le faste des menus gargantuesques. La fête peut être à l’initiative de la municipalité ou bien des pompiers eux-mêmes.

Aujourd’hui, tous les corps ne fêtent pas la Sainte Barbe mais faire pousser du blé est une belle idée à faire pour soi et avec les enfants...

 

 

*[Tapisser le  fond de la coupelle de coton. Y déposer une fine épaisseur de blé ou de lentilles. L’arroser abondamment et placer les trois coupelles à la lumière.]

 

BL2.jpg

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Doucinette - dans Coups de Coeur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Doucinette pas si douce que ça !!
  • Doucinette pas si douce que ça !!
  • : Quelques bribes de vie d'une maman la quarantaine et des brouettes avec ses humeurs, ses passions, ses questions existentielles ...
  • Contact

  • Doucinette
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...

Horloge

Recherche