Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 05:27

 

 

aa12-.jpg

 

«La croyance populaire est parfois plus néfaste que la vérité ! »

 

Le four à micro-ondes est devenu un élément central dans nos cuisines, que ce soit au bureau ou à la maison.

Mais certains craignent que le micro-ondes soit néfaste pour la santé.

Info ou intox ? Le point avec cette nouvelle étude sur les risques et précautions d'usage. 

Aujourd’hui, il est devenu le compagnon indispensable des journées surchargées et autres repas pris sur le pouce. Grâce à l’utilisation de rayonnements électromagnétiques de haute fréquence (micro-ondes), qui se transforment en chaleur au contact des aliments, il permet de cuire et de réchauffer facilement et rapidement de bons petits plats.


Le boîtier et la porte du four retiennent la grande majorité du rayonnement à l’intérieur de l’appareil. Seule une petite partie s’échappe sous forme de rayonnement de fuite mais la loi impose une norme stricte aux fabricants. Ainsi, des tests menés par des Associations de consommateurs (Test-achats) montrent que les fuites sont en général de 10 à 100 fois inférieures à la norme autorisée. Plutôt rassurant donc...

Si l’on observe parfois des intensités de rayonnement relativement élevées à la surface du four, celles-ci décroissent rapidement lorsqu’on s’éloigne : elles sont déjà dix fois inférieures à la norme dès qu’on se tient à 30 cm du four. Encore faut-il évidemment un appareil en bon état ! En cas de défectuosité, d’encrassement des joints d’étanchéité ou de vitre fendue, le rayonnement de fuite peut devenir plus élevé.

Il convient également d’utiliser des contenants adaptés pour éviter toute toxicité. Ainsi, l’ANSES rappelle que le réchauffement dans certains contenants en plastique peut exposer à une source de bisphénol A – un perturbateur endocrinien.

Au final, le plus grand danger est le risque de brûlures ! C’est pourquoi il est important de respecter les indications de préparation indiquées sur les emballages comme le temps et le degré de cuisson, le fait de mélanger ou de couvrir les aliments, 

Mais s’il est souvent perçu comme un ennemi de notre santé, c’est surtout parce qu’il nous sert en général à réchauffer des plats préparés et autres junk food surgelées !

Pourtant la cuisson il préserve la valeur nutritionnelles des aliments, parfois davantage qu’une cuisson « classique » qui nécessite souvent plus d’eau et dilue une partie des vitamines.

Et réchauffer un plat de pâtes est bien meilleur que les faire revenir dans l’huile d’olive ou ½ livre de beurre !

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

khanel3 21/10/2013 14:20


moi j'aime bien pour réchauffer, décongeler ! bonne journée

Présentation

  • : Doucinette pas si douce que ça !!
  • Doucinette pas si douce que ça !!
  • : Quelques bribes de vie d'une maman la quarantaine et des brouettes avec ses humeurs, ses passions, ses questions existentielles ...
  • Contact

  • Doucinette
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...

Horloge

Recherche