Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 05:36

 

 

7098_1583312668564717_5924055202590997391_n.jpg

 

« Terrible ou pas, difficile ou pas, ce qu’il y a de plus beau, de plus noble, de religieux, de mystique, c’est d’être Heureux en Amitié ou en Amour… » Arnaud Desjardin

 

"Qui se ressemble s'assemble" : la sagesse populaire pourrait bien avoir raison à un niveau jusqu'ici insoupçonné. Vos amis partagent avec vous bien plus que vous ne le pensez… les miennes j'en suis persuadée il y a parfois des coups de foudre amicaux et qui peut expliquer cela !!!

En effet, si nous ressentons des liens quasi familiaux avec nos amis, rien de plus normal : nous sommes « presque » cousins [oui mais au 4ème degré]... C'est en tout cas la surprenante conclusion d'une étude menée conjointement par les universités de Yale et de Californie du Sud…

Cette étude suggère en effet que les personnes d’un même cercle social ont en commun une proportion notable de leur génome. A titre de comparaison, cette quantité de gènes partagés atteint la plupart du temps des niveaux similaires à ceux que l’on peut observer habituellement entre deux cousins ou cousines

L’étude qui y est menée en est aujourd’hui à sa troisième génération de participants… En exploitant cette immense base de données, les chercheurs ont réussi à comparer tour à tour les marqueurs génétiques de deux individus partageant ou non des liens d’amitié. Leurs résultats, publiés dans la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences, indiquent de nombreuses corrélations entre les génomes de personnes socialement proches. Environ 1% de gènes similaires sont observés entre deux individus partageant des liens d’amitié. Une proportion notablement plus élevée que celle observée entre deux sujets sans aucune affinité. "Pour les généticiens, c’est un chiffre significatif", affirme dans un communiqué Nicholas Christakis, professeur à l’université Yale et co-auteur de l’étude. Il poursuit : "D’une certaine manière, nous parvenons, parmi une myriade de possibilités, à choisir comme amis des gens qui ressemblent à notre famille". En d’autre terme, l’être humain est prédisposé à se lier d’amitié avec  ses semblables génétiques.

 

L’amitié ne serait donc pas due au hasard des rencontres, du destin, des réseaux sociaux mais au fait que deux personnes ont au moins 1% ou plus de gênes semblables… même si cela semble faible ce cousinage est bien la preuve que le cœur reconnait les siens parmi les millions d’invidus que nous croisons au cours de notre vie …

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Doucinette pas si douce que ça !!
  • Doucinette pas si douce que ça !!
  • : Quelques bribes de vie d'une maman la quarantaine et des brouettes avec ses humeurs, ses passions, ses questions existentielles ...
  • Contact

  • Doucinette
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...

Horloge

Recherche