Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 05:00
Trop de défauts ...

 

 

« Apprenez à donner de votre absence à ceux qui n’ont pas compris l’importance de votre présence… » Sœur Theresa

 

Le sommeil m’a quelque peu oublié j’ai donc lu et je suis arrivée sur un sondage qui est très intéressant je le partage avec vous car franchement je suis certaine que nombre d’entre nous se reconnaitrons…

Apprendre à vivre avec ses défauts physiques et psychiques est un travail auquel la majorité des personnes doit s’atteler tôt ou tard. Mais d’après une étude demandé par le site de rencontres Meetic et menée en avril/mai 2016 sur 1 016 personnes âgées de plus de 18 ans, de nombreux Français ont du mal à s’y mettre.

En effet, selon les chiffres du sondage, près de 7 interrogés sur 10 déclarent ne pas aimer une ou plusieurs parties de leur corps ou un trait de leur caractère. Une femme sur deux n’aime pas son ventre, 36% leur poignées d’amour et 29% détestent leur cuisses. Niveau émotions, 53% des femmes se considèrent trop sensibles et 48% trop anxieuses. Les hommes, eux, affichent des résultats bien plus bas.

Ce sentiment pousse les personnes les plus complexées à cacher systématiquement leurs défauts. Pourtant, ces mêmes personnes estiment qu’il n’est pas nécessaire d’être parfait pour plaire.

Par conséquent, à l’analyse de cette étude il est conseillé de prendre le temps  de réfléchir calmement à la façon dont on a commencé à percevoir notre corps pendant l’enfance, l’adolescence et à l’âge adulte. Est-ce que votre entourage a fait des remarques négatives ? Est-ce que nos amis se sont moqués de nous ? Avons-nous subi une agression physique ? Quelle est la place des médias dans notre quotidien ? Comprendre l’origine d’une souffrance est un bon point de départ pour apprendre à l’accepter et à avancer.

Lorsqu’on se focalise sur ses imperfections, on oublie que l’aspect physique est rarement une priorité dans notre vie. Pensez à tout ce qui compte vraiment : la santé, l’amour, la famille, les amis, l’épanouissement au travail, les passions… et remettre l’apparence à sa juste place parmi toutes ces valeurs.

Ce n’est pas toujours facile pour certaines personnes, mais lorsqu’on nous fait un compliment, essayer de ravaler nos remarques négatives et remercier, tout simplement. Garder ces mots gentils dans un coin de notre tête ou noter  sur un carnet et y penser à chaque fois que nous avons le moral dans les chaussettes. 

Ce changement d’habitudes prend du temps et beaucoup de courage, mais les résultats en valent la peine. Commencer par ne plus cacher ros imperfections quand est seule seule, chez nous, puis faire des tentatives à l’extérieur, ou avec une personne à qui on fait confiance.

((Vous portez des vêtements amples pour camoufler votre ventre ? Modifiez ce comportement en choisissant des hauts d’une taille et d’une couleur différents. Et à chaque étape franchie, félicitez-vous pour votre courage.))

A chaque fois que les pensées négatives nous envahissent, elles se traduisent par des comportements néfastes. Du maquillage pour cacher son visage, un manque de motivation quand on se sent trop grosse...chaque personne trouve un exutoire différent.

Noter ces habitudes sur un carnet pour les garder à l’esprit et faire violence pour inverser ces tendances dès que le cycle de l’autocritique commence. Remplacer ces habitudes par des gestes positifs, des phrases encourageantes et des compliments que d’autres personnes nous ont adressés.  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Doucinette
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Doucinette pas si douce que ça !!
  • Doucinette pas si douce que ça !!
  • : Quelques bribes de vie d'une maman la quarantaine et des brouettes avec ses humeurs, ses passions, ses questions existentielles ...
  • Contact

  • Doucinette
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...

Horloge

Recherche