Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 06:15
Tu as le temps ...

 

 

« Ce qui me fatigue n’est pas ce que je  fais, mais tout ce que je n’ai pas eu le temps de faire. » Charlotte Valandrey

 

Vivre à une allure plus tenable, trouver des moments pour soi dans la course quotidienne : nous y aspirons tous... mais sans trop y croire. Chacun cherche son rythme, tout le monde a l'impression de courir un marathon. Retrouver du temps pour soi, pour lire, se promener... essayer de le faire les jours de congés ou les plages de pause… mais, que cachent réellement ce rêve et nos difficultés à le mettre en pratique ?

 

Le propre de notre époque technologique et individualiste est d’avoir mis une multitude de compétences à la portée de chacun. Pourquoi déléguer, puisque je peux tout faire seul ? Quel progrès ! s’extasie le mégalomane en nous. Certes, mais un progrès qui dévore notre temps. Ce temps dont nous pourrions faire de si grandes choses ! Derrière la plainte du « manque de temps » se cachent l’ambition sans frein et la frustration de devoir limiter son désir de s’arréter un peu au moins…

Notre ère de l’ultracommunication a bouleversé nos rythmes de vie. Immédiateté, simultanéité et accélération donnent le tempo. Nous sommes arrivés à un point où nous vivons dans un rapport fusionnel à l’action, et c’est cela qui nous fait souffrir, car il nous manque ces espaces de vide et de transition indispensables pour subjectiver notre vie, être dans le ressenti, dans l’être.

Le sentiment de ne pas avoir de temps est accentué par celui de la perte de sens, « car le “sentiment” du temps, c’est de l’espace mental. Or, ce qui offre de l’espace mental c’est de savoir qu’il y a du sens dans ce que l’on est, ce que l’on vit, ce que l’on fait… ce qui est formidable : quand on prend son temps pour faire une chose en écartant tout le reste, on parvient à sortir de cette existence accélérée pour entrer dans un espace-temps où, quand on a pris son temps, on peut l’oublier …

Jouer de notre temps si précieux, c’est jouir de la personne rencontrée, de la minute qui passe ou de la chose faite entièrement, sans la réduire à un objet dont on veut obtenir quelque chose. En un mot, mettre un peu plus de gratuité dans nos actes. Un moyen de vivre davantage en paix avec notre temps qui, quoi qu’il arrive, ne s’achètera jamais.

 

Comme me disent mes bénéficiaires "on prendra bien le temps pour mourir..." ... 

Je vais donc prendre mon temps aujourd'hui ... et savourer ce samedi ensoleillé ... soigner la Puce qui a une belle rhino (il faut qu'elle retrouve la forme Mardi elle a "la journée d'appel") ... il est là le temps de mon petit café...

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Doucinette
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Doucinette pas si douce que ça !!
  • Doucinette pas si douce que ça !!
  • : Quelques bribes de vie d'une maman la quarantaine et des brouettes avec ses humeurs, ses passions, ses questions existentielles ...
  • Contact

  • Doucinette
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...
  • Une tite nana pleine de vie avec ses joies, ses peines, ses coups de coeur, ses coups de blues ...

Horloge

Recherche